Un quartier qui comptera 15 000 nouveaux résidants, 15 000 nouveaux emplois potentiels, deux nouvelles rues commerciales, deux nouvelles écoles, six nouveaux parcs, mais qui demeurera à « échelle humaine ».

Isabelle Ducas
Isabelle Ducas La Presse

C’est ce que promet la mairesse de Montréal, Valérie Plante, pour le secteur des Faubourgs, nouveau quartier qui verra le jour près du pont Jacques-Cartier, notamment sur les sites de l’ancienne maison de Radio-Canada et de l’usine Molson Coors.

Mme Plante présentait jeudi la vision de son administration pour le développement de ce secteur pour les 10 à 15 prochaines années, contenue dans le Programme particulier d’urbanisme (PPU) des Faubourgs. Situé juste à l’est du centre-ville, le quartier est aussi l’une des entrées de Montréal pour des milliers de travailleurs et de visiteurs, a-t-elle souligné.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Valérie Plante. mairesse de Montréal

Plusieurs terrains sont voués à changer de vocation, et il était très important pour notre administration de ne pas répéter certaines erreurs qui se sont produites ailleurs. On peut penser à Griffintown ou à l’ancien Hôpital pour enfants [de Montréal], par exemple.

Valérie Plante, mairesse de Montréal

Pour ouvrir une nouvelle perspective sur le fleuve et favoriser les déplacements à pied et à vélo dans le secteur, traversé par d’importantes artères de transit, 12 rues seront prolongées pour reconnecter le quartier avec le fleuve et le reste de la ville, 14 rues seront réaménagées en tout ou en partie, des passages piétonniers seront ajoutés, les bretelles du pont Jacques-Cartier seront raccourcies, l’entrée de l’autoroute Ville-Marie sera transformée en boulevard urbain à l’ouest du pont Jacques-Cartier, et on plantera deux fois plus d’arbres dans les rues.

Six nouveaux parcs sont également prévus, notamment un grand parc central de 1,2 hectare face au fleuve, en plus d’une promenade linéaire offrant une vue panoramique sur l’eau. L’actuel parc du Pied-du-Courant sera aussi agrandi et rendu plus accessible.

  • IMAGE TIRÉE DU PPU DES FAUBOURGS

  • IMAGE TIRÉE DU PPU DES FAUBOURGS

  • IMAGE TIRÉE DU PPU DES FAUBOURGS

  • IMAGE TIRÉE DU PPU DES FAUBOURGS

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

On prévoit la construction dans le quartier de 7500 nouveaux logements, dont 1500 logements sociaux, 1250 logements abordables et 500 logements familiaux, grâce au nouveau règlement municipal sur la métropole mixte.

Lors des consultations publiques ayant précédé l’élaboration du PPU, des citoyens ont dit craindre l’embourgeoisement de leur quartier, ce qui pourrait faire en sorte qu’ils n’aient plus les moyens d’y habiter.

Valérie Plante a toutefois bon espoir que son règlement pour une métropole mixte permettra de conserver l’équilibre nécessaire pour que le secteur demeure abordable, même si elle admet que « les gens ont peur de perdre leur quartier ».

« Oui, il va y avoir de la construction, et on est près du centre-ville, près des transports collectifs. Quand on veut limiter l’étalement urbain, on veut que les gens restent près des pôles de transport et près des pôles de travail, a-t-elle souligné. Dans le PPU, nos objectifs de verdissement, de pôles civiques, de commerces de proximité, ça va profiter à tout le monde. De là l’importance de faire de la planification qui va plus loin que simplement la construction de tours d’habitation, mais qui va faire en sorte que la mixité sociale et économique demeure. »