Un membre du comité exécutif de Valérie Plante, arraché à l’opposition en début de mandat, revient à ses anciennes amours : Hadrien Parizeau annoncera ce mercredi matin qu’il rejoint Denis Coderre en vue des prochaines élections municipales, a appris La Presse.

Philippe Teisceira-Lessard Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

Le jeune homme de 31 ans est élu dans Ahuntsic-Cartierville. Il était responsable des dossiers de jeunesse, de sports et de loisirs dans l’équipe de la mairesse depuis plus de trois ans.

Selon nos informations, il se présentera aux côtés de Denis Coderre en conférence de presse mercredi matin pour démissionner de ses fonctions au comité exécutif — l’équivalent d’un conseil des ministres au municipal. Il confirmera aussi sa volonté d’être candidat avec l’ex-maire en novembre prochain.

Joint par La Presse mardi soir, M. Parizeau n’a pas voulu commenter l’information.

Le porte-parole d’Ensemble Montréal n’a pas rappelé La Presse. L’organisation a convoqué les médias à 10 h 15 tout près de l’hôtel de ville pour présenter un « candidat-vedette ».

Hadrien Parizeau, petit-fils de l’ancien premier ministre Jacques Parizeau, a été élu avec Équipe Denis Coderre pour Montréal en 2017.

Quelques mois plus tard, début 2018, Valérie Plante l’avait intégré au sein de son comité exécutif dans un geste d’ouverture peu commun en politique municipale. Hadrien Parizeau avait ensuite été rapidement expulsé par sa famille politique. « Les priorités de M. Parizeau s’éloignaient de plus en plus des enjeux du parti », avait alors asséné l’organisation, devenue entre-temps Ensemble Montréal.

Des mairies d’arrondissement à prendre

Mais mercredi, tout sera pardonné. Les deux hommes apparaîtront côte à côte pour (re)sceller leur alliance.

Denis Coderre n’annoncera pas immédiatement quel siège il réserve à M. Parizeau. La mairie d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville demeure une possibilité : elle est actuellement occupée par Émilie Thuillier, de Projet Montréal. Le dernier candidat de M. Coderre pour ce siège, Harout Chitilian, a déjà exclu tout retour en politique municipale.

L’administration Plante a encaissé une série de défections fin 2020. D’abord la démission du comité exécutif de la responsable de la police, Rosanie Filato, sur fond de tension. Puis le départ de deux conseillers municipaux qui ont claqué la porte de Projet Montréal : Christine Gosselin et Christian Arseneault. La démission d’Hadrien Parizeau n’est toutefois pas du même ordre, puisqu’il n’avait jamais rejoint les rangs de Projet Montréal et siégeait comme indépendant.

Par ailleurs, Denis Coderre profitera de la conférence de presse pour annoncer que c’est Karine Boivin-Roy, actuellement leader de l’opposition au conseil municipal et conseillère dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, qui tentera de reconquérir cette mairie d’arrondissement en son nom.

L’arrondissement est actuellement dirigé par Pierre Lessard-Blais, de Projet Montréal. Le maire d’arrondissement précédent, Réal Ménard, avait déclaré la semaine dernière que s’il faisait « un retour en politique municipal, c’est sûr que ça sera avec Denis Coderre ». Il devra donc choisir un autre siège.