La mairesse de Montréal a ouvert la porte à la tenue d’une enquête indépendante sur une intervention des inspecteurs du métro qui a soulevé un tollé en fin de semaine dernière.

Philippe Teisceira-Lessard Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

Une vidéo mise en ligne samedi montre plusieurs agents de la Société de transport de Montréal (STM) qui tentent de contrôler au moins un individu sur le sol de la station Jean-Talon. L’intervention est musclée et l’un des agents semble asséner des coups de poing à un belligérant.

Dans un communiqué, la STM a relaté qu’un des individus impliqués avait mordu un de ses inspecteurs, lui causant une blessure.

Questionnée à ce sujet au conseil municipal de mardi, Valérie Plante a souligné le déclenchement d’une enquête interne de la STM, mais a aussi ouvert la porte à la tenue d’une enquête indépendante.

« Cette situation est choquante. On a définitivement besoin de faire la lumière là-dessus », a dit la mairesse, en réponse à une question de son vis-à-vis Lionel Perez.

« On a dit qu’on évaluait la question de l’enquête externe », a-t-elle continué. « On l’évalue sérieusement. »

Mme Plante a ajouté que la volonté de son administration de faire des inspecteurs de la STM des « constables spéciaux », encadrés par la Loi sur la police, augmentera leur niveau d’imputabilité.