Les immeubles résidentiels montréalais de neuf unités et plus, qu’ils soient en copropriété ou locatifs, pourront composter leurs déchets de table d’ici 2025.

Philippe Teisceira-Lessard Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

La Ville vient d’annoncer qu’elle distribuerait des bacs bruns et s’assurerait de leur collecte dans ces complexes, plus difficiles à desservir que les maisons unifamiliales et les plex.

Montréal lancera le service dans six arrondissements au cours des prochaines semaines : Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Pierrefond-Roxboro, Rosemont-La-Petite-Patrie, Saint-Léonard, Saint-Laurent et LaSalle.

Les autres devraient être progressivement intégrés dans les quatre prochaines années. La collecte du compost pour les édifices de moins de neuf logements est déjà en place sur l’ensemble du territoire montréalais.

« On se fie beaucoup à la participation citoyenne et à la collaboration », a indiqué Jean-François Parenteau, membre du comité exécutif de Valérie Plante, en expliquant que la Ville n’imposerait pas le compostage à quiconque ne souhaite pas en faire.

Les méthodes précises de collecte pourront varier d’immeubles en immeubles. Le modèle par défaut consistera à distribuer de petits bacs à chaque unité qui en souhaite un, ainsi qu’un gros bac brun pour y réunir les déchets de table de l’ensemble de l’immeuble.