Un incendie à l’Hôtel Place Dupuis, transformé en refuge pour itinérants, a réduit la capacité d’accueil de l’endroit durant plusieurs jours, pendant la période des Fêtes.

Isabelle Ducas Isabelle Ducas
La Presse

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a fait allusion à cet incendie pendant la réunion du comité exécutif de la Ville, mercredi matin.

Samuel Watts, PDG de la Mission Bon Accueil, qui gère le refuge situé près du centre-ville, a confirmé l’incident.

« C’est arrivé le jour de Noël, dit-il. Un client a malheureusement décidé de mettre le feu à son lit. Il fumait dans sa chambre, alors que c’est interdit. »

Le refuge a dû être évacué, les pompiers sont intervenus, et une vingtaine de chambres doubles ont été inutilisables pendant plusieurs jours, le temps que des réparations soient effectuées.

Mardi soir, l’hôtel a hébergé 359 personnes sans-abri, sur une capacité maximale de 370 places.

Rappelons que ce refuge d’urgence a été mis en place dans le cadre du démantèlement du campement de plusieurs dizaines de tentes, au début du mois de décembre, près de la rue Notre-Dame, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve.

Ce démantèlement a été ordonné après un incendie qui a détruit plusieurs tentes et qui a soulevé des inquiétudes au sein de l’administration municipale.