Les rues de Montréal étaient dégagées à minuit lundi soir à 45 % de la neige accumulée à la suite de la dernière chute de neige, et l’opération ramassage devrait être terminée jeudi.

Isabelle Ducas Isabelle Ducas
La Presse

« Les conditions météo sont favorables, le temps est relativement doux, on n’a pas de précipitations importantes qui sont annoncées », indique le porte-parole de la Ville, Philippe Sabourin.

Les congères accumulées en bordure des rues ne sont pas trop glacées, ajoute-t-il, ce qui facilite le travail des opérateurs de souffleuses, qui doivent retirer les 13 centimètres de neige tombés à la fin de la semaine dernière.

Selon le site web infoneige.ca, l’avancement de l’opération de déneigement varie grandement d’un arrondissement à l’autre. Ainsi, vers minuit, le ramassage était fait à 60 % dans l’arrondissement de Saint-Laurent, comparativement à 20 % dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, 25 % dans le Sud-Ouest, 41 % à LaSalle et 37 % dans Rosemont–La Petite-Patrie.

« Chaque arrondissement a ses caractéristiques, c’est difficile de juger après les premières 24 heures, fait remarquer Philippe Sabourin. Ce qui est important, c’est que ça soit terminé en 96 heures. »

M. Sabourin n’était pas en mesure de préciser si les équipes de déneigement devaient faire remorquer un plus grand nombre de véhicules qu’à l’habitude pour pouvoir faire leur travail.

Mais il souligne que les propriétaires ayant une voiture stationnée dans la rue doivent vérifier la signalisation à deux moments de la journée : à 15 h, afin de savoir s’il y aura une opération de chargement de la neige en soirée, et à 20 h, pour vérifier la possibilité d’une opération le lendemain, à partir de 7 h. Ce sont les délais maximums pour l’installation des pancartes orange.

Cet hiver, en raison de la hausse du télétravail qui diminue les déplacements en voiture, les équipes de déneigement font un effort supplémentaire pour mieux synchroniser les opérations, dit le porte-parole de la Ville. Cela a pour but d’éviter l’installation d’affiches annonçant une interdiction de stationner si les équipes n’ont pas le temps de faire le déneigement dans le temps prévu.

La Ville met aussi à la disposition de la population 8400 espaces de stationnement gratuit de nuit, soit 3400 de plus que l’an dernier, indique Philippe Sabourin. Pour connaître leurs emplacements, consulter le site infoneige.ca.