(Montréal) L’administration de la mairesse Plante compte élargir les pouvoirs de son escouade mobilité dans le but d’améliorer la circulation dans les rues de Montréal, entravée par de très nombreux chantiers de construction.

Suzanne Colpron Suzanne Colpron
La Presse

Dès le printemps, les 19 arrondissements seront desservis par cette escouade, dont le nombre d’inspecteurs passera de 11 à 16. Un agent de recherche sera aussi embauché pour analyser les données recueillies lors des interventions.

Depuis sa mise sur pied, en 2018, cette escouade a réalisé plus de 10 500 interventions, selon Sylvain Ouellet, vice-président du comité exécutif.

La Ville compte aussi étirer les heures d’opérations de ses inspecteurs qui seront en opération sept jours sur sept, dans le cadre d’un projet pilote qui débutera ce printemps.

Pour réaliser ses nouveaux objectifs, cette escouade disposera d’un budget supplémentaire de 500 000 $, pour un total de 1,4 million, soit une augmentation de 55 %. Fait à noter : les inspecteurs ont le pouvoir d’émettre des constats d’infraction depuis juillet dernier.

« Lorsqu’une entrave non autorisée ou problématique est constatée, sur un trottoir, dans la rue ou sur une piste cyclable, l’escouade mobilité intervient rapidement pour régler le problème. Le but est de corriger la situation sur le champs, afin de limiter au maximum les impacts sur la mobilité. Notre administration travaille sans relâche à l’amélioration et à la sécurisation des déplacements de l’ensemble des Montréalaises et Montréalais », a déclaré Sylvain Ouellet, en point de presse, mardi matin.