Le Réseau express métropolitain (REM) sera prolongé vers l’Est et le Nord de Montréal, annoncera demain le premier ministre du Québec François Legault, en compagnie de la mairesse Valérie Plante.

Philippe Teisceira-Lessard Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

Tommy Chouinard Tommy Chouinard
La Presse

La Presse a pu confirmer la nouvelle, d’abord diffusée par le 98,5 FM.

À terme, le REM sera donc doté de branches qui relieront le centre-ville au cégep Marie-Victorin et à Pointe-aux-Trembles. Celles-ci s’ajouteront aux branches vers l’Anse-à-l’Orme, Deux-Montagnes et Brossard, déjà en construction.

Un avis de convocation de la Caisse de dépôt et placement du Québec évoque « une annonce importante en transport collectif », incluant un long breffage technique pour expliquer les détails du projet aux journalistes.

En août dernier, La Presse avait révélé que ce projet était dans les cartons du gouvernement, qui a fait du désengorgement de Montréal une promesse électorale. Déjà à ce moment, c’est le prolongement du REM vers l’Est et le Nord de l’île qui était considéré comme prioritaire.

Un tel projet desservira des secteurs que la mairesse Valérie Plante voulait atteindre avec son projet de ligne rose, au centre de sa dernière campagne.

Selon le 98,5 FM, une partie du tracé du REM au centre-ville de Montréal sera aérien. Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) sera impliqué.