Pris d’assaut comme jamais auparavant par la population en cette période de pandémie, deux grands parcs montréalais recevront d’importants investissements pour la réfection de leurs installations.

Isabelle Ducas Isabelle Ducas
La Presse

Le théâtre de Verdure du Parc La Fontaine sera réaménagé au coût de 15,5 millions, tandis que le chalet principal du Mont-Royal subira une cure de rajeunissement de 7 millions.

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a approuvé les fonds nécessaires aux deux projets mercredi matin, lors de sa rencontre hebdomadaire.

« Nous aurons un nouveau théâtre qui permet de profiter pleinement de la culture en plein air », a souligné le conseiller municipal Robert Beaudry, responsable des grands parcs au comité exécutif. « On le sait, en situation de COVID, nous avons besoin de nouveaux lieux de diffusion qui permettront aux artistes de présenter leurs œuvres en toute sécurité. »

Les plans du nouveau théâtre de Verdure, dont l’ouverture est prévue pour l’automne 2021, avaient été présentés publiquement en mars dernier, juste avant le confinement, mais la facture du projet n’était pas encore connue.

L’entreprise Axe Construction a obtenu le contrat pour réaliser les travaux, d’après le concept élaboré par la firme d’architecture Lemay.

Le nouveau théâtre coûtera 29 % plus cher que ce qui avait été estimé par l’administration municipale, indiquent les documents présentés au comité exécutif.

Cet écart est attribuable notamment au coût du béton en hausse et au lieu des travaux, au centre du parc La Fontaine, sur un terrain en pente.

De plus, l’administration estime qu’elle a reçu un moins grand nombre de soumissions en raison de la pandémie actuelle. « Trois soumissions ont été reçues parmi les sept entreprises ayant effectué la visite obligatoire des lieux alors que 15 firmes s’étaient procuré les documents d’appel d’offres », indiquent les documents municipaux.

Le théâtre de Verdure est fermé depuis six ans. Le nouvel aménagement, qui sera plus respectueux de l’esprit naturel du lieu, pourra recevoir 2500 spectateurs et sera accessible en tout temps, été comme hiver.

Il sera érigé sur l’îlot en bordure du bassin du parc La Fontaine, à l’emplacement du vieux bâtiment qui sera démoli. La programmation estivale comprendra des concerts, de la danse et des films.

Mont-Royal

Les travaux au chalet du Mont-Royal concernent l’aménagement de salles pour les groupes au sous-sol, les toilettes, le système de chauffage (qui sera converti du mazout à l’électricité), l’accès pour les personnes handicapées, la toiture et les aménagements extérieurs.

Le contrat de 7 millions a été accordé à la firme Procova.

Les travaux dureront jusqu’en juin 2022, et seront réalisés par phases, de façon à ce que le chalet reste accessible au public. « La durée des travaux est affectée par la période de nidification des oiseaux qui réduit la possibilité de travaux extérieurs entre les mois de février et septembre », indiquent les documents présentés au comité exécutif.

Le chalet du Mont-Royal, situé au belvédère Kondarionk, est « un lieu emblématique, très fréquenté, qui offre une vue exceptionnelle sur le fleuve Saint-Laurent et sur la ville de Montréal », a rappelé Robert Beaudry.