Étant donné le haut niveau de chantier dans le secteur, l’aménagement de la piste cyclable sur la rue Saint-Zotique dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite Patrie est reporté au printemps prochain. Certains commerçants se disent soulagés, mais croient que le projet de sens unique devrait être réexaminé pour ne pas nuire à l’achalandage.

Mis à jour le 15 sept. 2020
Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse

« Le report au printemps est un grand soulagement pour nos commerçants », explique Mike Parente, directeur général de la SDC Plaza Saint-Hubert.

La décision de repousser le réaménagement a été prise « afin de donner un répit aux résidents et commerçants de ce secteur », au terme de discussions avec la SDC de la Plaza Saint-Hubert.

L’aménagement de la piste cyclable entre l’avenue De Lorimier et la rue Saint-Urbain, annoncée en juin 2019 par la Ville dans le cadre de la Vision Vélo, sera donc remis à l’année prochaine.

« Vu les nombreux chantiers en cours, il aurait été déraisonnable de mettre Saint-Zotique à sens unique dans ce secteur avant la fin des travaux qui impactent lourdement les résidents et commerçants des environs de la Plaza Saint-Hubert depuis des mois », affirme par communiqué le maire de Rosemont–La PetitePatrie, François William Croteau.

Des installations cyclables seront complétées dans les prochains jours dans la partie est de Saint-Zotique, entre l’avenue De Lorimier et le boulevard Lacordaire.

Des commerçants inquiets

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Le Magik Barber Shop

Le projet de sens unique de la rue Saint-Zotique fait craindre aux commerçants qui ont pignon sur rue une baisse d’achalandage dans leurs établissements.

« Peu de nos clients viennent à vélo ou à pied. C’est quand même frustrant quand ils ne trouvent pas de parking ou qu’ils se perdent dans des sens uniques. On sait que c’est déjà un problème », explique Danny Bello, du salon de coiffure pour hommes Magik Barber Shop.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Joe Scalia, propriétaire du Caffè Mille Gusti.

Joe Scalia, propriétaire du Caffè Mille Gusti, voit les bienfaits d’une voie cyclable. Toutefois, il reçoit déjà des plaintes de certains clients quant aux travaux et au projet de faire de Saint-Zotique un sens unique. « Ça m’inquiète un peu, c’est sûr. À mon avis, il faudrait réexaminer le dossier pour s’assurer que ça n’affecte pas la circulation et l’offre de stationnement. Ça en fait beaucoup pour les commerçants »

« Avec tous ces sens uniques, on tourne en orbite. […] Les gens passent plus de temps à chercher comment venir ici qu’à demander des nouvelles de leur enfant », s’exclame Ghenima Guedri, propriétaire de la garderie éducative Capucine et Lulu située à l’intersection de Saint-Zotique et Christophe-Colomb.

Elle craint le pire. Pour elle, il faut laisser tomber l’idée d’un sens unique. « C’est incompréhensible. Déjà, on a un très gros problème avec les parents qui peinent à trouver un chemin pour venir chercher ou reconduire leurs enfants ici. C’est très difficile ».

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

La garderie Capucine et Lulu, située à l'intersection de Saint-Zotique et Christophe-Colomb.

L’administration Plante devrait reculer sur ce projet, pense Francesco Miele, porte-parole de l’opposition officielle en matière d’urbanisme. « Si, de façon temporaire, ça cause un chaos, c’est que ça ne tient pas la route. »

La Ville affirme toutefois aller de l’avant avec l’aménagement en s’assurant de maintenir l’offre de stationnement dans le secteur.