Fermé depuis 2014 en raison de son état de désuétude avancée, le théâtre de Verdure du parc La Fontaine va reprendre vie l’an prochain.

Suzanne Colpron
Suzanne Colpron La Presse

C’est la firme d’architecture Lemay, de concert avec des ingénieurs et des experts en scénographie, qui a conçu les plans du bâtiment qui remplacera le vieux théâtre au cœur du parc La Fontaine.

IMAGE FOURNIE PAR LEMAY ARCHITECTURE

C’est la firme d’architecture Lemay qui a conçu les plans du nouveau bâtiment, entouré d’eau et de verdure au cœur du Plateau-Mont-Royal.

Les travaux de construction devraient débuter dans les prochains mois et se poursuivre jusqu’à l’été 2021.

Combien ce théâtre coûtera-t-il ?

La Ville refuse de dévoiler le budget alloué à sa construction. En conférence de presse, jeudi, Magda Popeanu, conseillère de ville et vice-présidente du comité exécutif, s’est bornée à dire que la somme consacrée à la réalisation des plans et devis est de 1,7 million de dollars. Cette étape devrait être achevée à la fin du mois de mars.

« Nous sommes en appel d’offres, a-t-elle précisé. Donc, ça ne serait pas tout à fait approprié que je dévoile combien ça va coûter. Nous attendons les offres que les promoteurs vont nous faire. »

Le théâtre de Verdure, véritable institution du parc La Fontaine, a vu le jour en 1956. Pendant près de 60 ans, il a offert gratuitement des concerts de musique, de danse et des films en plein air sur une scène entourée d’eau et de verdure. Le bâtiment a été partiellement rénové dans les années 1980 et 2000, mais sa décrépitude a forcé la Ville à le fermer il y a six ans.

L’ancienne administration municipale a proposé de le reconstruire en 2013, mais le projet a été rejeté par le Conseil du patrimoine : trop massif, trop gros et mal intégré.

Le nouveau concept, signé Lemay, est moins imposant et respecte davantage l’esprit champêtre et naturel du lieu.

« C’est quand même une bonne nouvelle, a dit le maire du Plateau, Luc Rabouin. On l’attendait depuis tellement longtemps. »

Le nouveau théâtre de Verdure pourra accueillir 2500 spectateurs et sera accessible en tout temps, été comme hiver. Il sera érigé sur l’îlot en bordure du bassin du parc La Fontaine, à l’emplacement du vieux bâtiment qui sera démoli. La programmation estivale comprendra des concerts, de la danse et des films, comme c’était le cas avant la fermeture du lieu. Le but de la Ville est d’offrir le plus grand nombre d’évènements gratuits, mais il n’est pas exclu que certains soient payants.

De quoi le théâtre aura-t-il l’air ?

D’une grande boîte aux parois ajourées pour ne pas obstruer la vue sur le paysage environnant. Le fond de scène sera amovible et les appareils scéniques savamment dissimulés dans le plafond. L’hiver, quand la programmation de spectacles fera relâche, le fond de scène pourra être enlevé pour dégager complètement la vue.

« On veut vraiment que la nature soit mise à l’avant-scène », explique Luc Rabouin.

Les gradins, qui ont été endommagés par l’eau au fil des ans, devront aussi être refaits. Les nouveaux, en acier et en bois, seront fixés sur des bases de béton. « Ça va être des gradins confortables », assure le maire du Plateau.

La conception de ce théâtre a été guidée par le plan directeur du parc La Fontaine, adopté à l’automne 2018. Fruit d’un travail échelonné sur plusieurs années et de nombreuses activités de consultation publique, celui-ci a reçu un plan d’excellence de l’Association des architectes paysagistes du Canada (AAPC), l’an dernier.

« Le théâtre de Verdure constitue certainement un des lieux culturels les plus significatifs de notre ville », a dit Mme Popeanu.