Des résidants de Verdun s’opposent à la décision de l’arrondissement d’aménager un parc à chiens dans un espace vert au bord du fleuve Saint-Laurent.

Suzanne Colpron
Suzanne Colpron La Presse

Bordé par deux pistes cyclables, le lieu retenu se trouve dans le parc de l’Honorable-George-O’Reilly, à l’angle du boulevard LaSalle et de la rue Beatty, et occupe une superficie de 2400 mètres carrés.

« C’est un des rares endroits où on a accès aux berges », déplore Yannick Manuri, qui habite dans le secteur avec sa conjointe, leurs deux enfants et leur chien.

« On est tous d’accord avec l’idée d’un parc à chiens, poursuit-il. Mais on a des réserves sur le choix du site et sur la légitimité du processus suivi par l’arrondissement pour prendre cette décision. »

Plainte auprès de l’Ombudsman

Six résidants du quartier, dont M. Manuri, ont déposé une plainte auprès de l’Ombudsman de Montréal, le 23 janvier, et lancé une pétition en ligne qui a récolté 300 signatures en une semaine.

Ils dénoncent l’absence de consultation publique de la part de l’arrondissement et exigent l’abandon du projet dans sa forme actuelle.

Selon eux, le lieu choisi pose deux problèmes. Le premier, c’est qu’il se trouve à proximité du parc Beatty, où vont jouer des enfants d’âge préscolaire. Et le second, c’est qu’il prive de nombreux citoyens d’un espace vert au bord de l’eau.

Le parc sera entouré de clôtures d’une hauteur de 1,5 mètre et fermé en tout temps par une porte.

Sterling Downey, conseiller municipal du district Desmarchais-Crawford, à Verdun, assure que l’arrondissement est toujours en « mode écoute », mais que le lieu retenu a été choisi à la suite d’études approfondies concernant plus de 10 emplacements.

« Il n’y a nulle part à Verdun où on a une superficie assez grande pour construire un parc à chiens ailleurs que sur les berges », explique-t-il.

D’autres lieux proposés

D’autres emplacements présenteraient moins d’inconvénients, selon les opposants au projet : le parc Desmarchais, le terrain des serres municipales de Verdun et un terrain vert situé sur la 3Avenue, au centre des activités du parc Monseigneur-J.-A.-Richard, sur le boulevard LaSalle.

« On a fait des recherches et proposé d’autres lieux, précise Yannick Manuri. Mais ça a été une fin de non-recevoir. Pour des raisons qui nous échappent, il n’y a pas eu de discussions. »

Les citoyens ont appris l’existence de ce projet lors d’une séance d’information organisée par l’arrondissement le 23 septembre dernier. Mais cela fait sept ans qu’il est question d’aménager un parc pour chiens à Verdun. Selon le conseiller Sterling Downey, l’arrondissement est le moins bien desservi en aires d’exercice canin de tout Montréal.

Les 1550 propriétaires de chiens qui habitent dans le quadrilatère délimité par les rues Verdun, Richard, Egan et le boulevard LaSalle avaient reçu une invitation.

Mardi, sur la page Facebook créée par les opposants au projet, Christian Ouimette a invité les résidants à assister en grand nombre au conseil d’arrondissement de Verdun en soirée.