Tous les réseaux de transports collectifs de la grande région de Montréal seront dotés d’une signalétique « intégrée et cohérente » au cours des prochaines années afin d’aider les usagers à s’y retrouver dans le métro, les gares, les terminus et les futures stations du Réseau express métropolitain (REM).

Bruno Bisson Bruno Bisson
La Presse

L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), qui chapeaute l’ensemble des organismes de transports collectifs de la région de Montréal depuis 2017, a mandaté la Société de transport de Montréal (STM) pour créer un bureau de projet qui assurera le déploiement de ces nouveaux panneaux de direction ou d’identification visuelle dans les années à venir.

Cette nouvelle signalétique n’apparaîtra pas spontanément sur tous les quais de toutes les gares de Montréal et des banlieues. Elle sera implantée progressivement par chacun des opérateurs dans les gares, les terminus ou les stations de métro « lors des mises à niveau d’installations existantes ».

Même si une grande partie de la population ignore même son existence, l’ARTM est l’organisation qui dirige, chapeaute et finance l’ensemble des services de transports collectifs offerts par la STM à Montréal, la STL à Laval, le RTL dans l’agglomération de Longueuil et le réseau exo dans les dizaines d’autres municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal. Son budget annuel s’élève à plus de 3 milliards.

Depuis juin 2017, c’est l’ARTM qui fixe les tarifs des services de métro, de trains et d’autobus, et c’est elle qui planifie le développement des services à long terme. D’ici deux ans, elle doit produire une nouvelle grille de tarifs simplifiée à l’échelle de la région métropolitaine pour favoriser l’intégration de tous les réseaux de transports collectifs en un seul grand réseau.

D’où la nécessité d’une signalisation harmonisée.

Basée sur la STM

On ne sait pas grand-chose encore de cette signalétique métropolitaine, sinon que les divers modes de transport seront désormais identifiés par une couleur, qui sera uniformisée à la grandeur du territoire de l’ARTM.

Le métro sera (naturellement) identifié par un carré bleu. Pour le Réseau express métropolitain de la Caisse de dépôt et placement du Québec, dont la mise en service débutera à la fin de 2021, ce sera un carré blanc. Les trains de banlieue auront un carré rose, et les terminus et les bus, un carré vert.

IMAGE FOURNIE PAR L’ARTM

Les divers modes de transport seront désormais identifiés par une couleur, qui sera uniformisée à la grandeur du territoire de l’ARTM.

Pour le reste, « dans un esprit de continuité », la signalétique métropolitaine sera logiquement « basée » sur celle que la STM avait déjà commencé à implanter dans ses stations de métro depuis 2015, à un moment où l’ARTM n’existait pas encore.

Aujourd’hui, une quinzaine de stations de métro arborent déjà cette nouvelle signature visuelle de la STM et de nouveaux panneaux de signalisation ou d’orientation.

Le lettrage a été modifié de manière à favoriser leur lecture pour les personnes malvoyantes, des flèches sont ajoutées pour indiquer les sorties, les plans de quartier ont été mis à jour. Et dans certaines stations, comme Square-Victoria–OACI, qui compte plusieurs galeries souterraines menant à différents points du centre-ville, les sorties sont identifiées par une lettre correspondant à l’emplacement indiqué sur le plan.