C’est à Laval que les citoyens peuvent boire la meilleure eau provenant d’un réseau municipal au Québec.

Jean-Thomas Léveillé Jean-Thomas Léveillé
La Presse

La ville a remporté cet après-midi le « Prix de la meilleure eau municipale », pour sa station de traitement du secteur de Pont-Viau, décerné par un jury indépendant dans le cadre
du 42e symposium sur la gestion de l’eau du Réseau-Environnement, qui se termine aujourd’hui à Montréal.

Le jury a sélectionné l’eau gagnante en fonction de critères de goût, de clarté et d’odeur de l’eau lors de dégustations à l’aveugle.

Seules les municipalités produisant une eau dont la qualité est de deux à trois fois supérieure à ce que prévoit le Règlement sur la qualité de l’eau potable du Québec étaient admissibles au concours, qui s’inspire de ce qui se fait aux États-Unis.

Les municipalités disposant de plusieurs stations de traitement de l’eau potable pouvaient soumettre l’eau de chacune de leurs stations répondant au critère objectif de qualité.

L’eau de 16 stations de traitement provenant de 9 municipalités différentes (Laval, Lévis, Montréal, Québec, Gatineau, L’Assomption, Saint-Eustache, Saint-Jean-sur-Richelieu et Rouyn-Noranda) était ainsi en compétition.

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu a quant à elle remporté le prix du public pour l’eau de son usine de la Rive-ouest.

L’exercice est ludique, mais il envoie un message « important », a estimé la présidente et directrice générale du Réseau-Environnement, Christiane Pelchat : « L’eau du robinet, elle est potable, on en prend soin ».

« Malgré l’histoire du plomb, il ne faut pas recommencer à prendre de l’eau en bouteille », insiste-t-elle, soulignant que de toute façon, l’eau embouteillée provient souvent de réseaux municipaux.

Même si toutes les eaux finalistes répondent aux mêmes critères d’excellence, elles ont des goûts différents, a constaté madame Pelchat, en faisant elle-même la dégustation : « La différence était très marquée d’une municipalité à l’autre ».

En remportant le « prix de la meilleure eau municipale » du Québec, Laval est automatiquement admissible au concours « Best of Best Taste » de l’American Water Works Association (AWWA), qui se tiendra en juin 2020.

La Ville de Sherbrooke y avait d’ailleurs remporté la médaille d’argent, l’an dernier, après avoir remporté la compétition québécoise l’année précédente.