Source ID:84375fe3ed283475941aaf63a28083ec; App Source:StoryBuilder

Tunnel La Fontaine: un demi-milliard de Québec et Ottawa pour la réfection

En conférence de presse lundi matin, le ministre... (PHOTO GRAHAM HUGHES, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

En conférence de presse lundi matin, le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne, et la ministre déléguée aux transports et responsable de la Métropole, Chantal Rouleau, ont annoncé qu'ils sont « au diapason » afin de mener cet important dossier.

PHOTO GRAHAM HUGHES, LA PRESSE CANADIENNE

Ottawa et Québec investissent plus de 500 millions dans la réfection du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, dont les travaux doivent débuter l'année prochaine et s'étendre jusqu'en 2024.

En conférence de presse lundi matin, le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne, et la ministre déléguée aux Transports et responsable de la Métropole, Chantal Rouleau, ont annoncé qu'ils sont « au diapason » afin de mener cet important dossier. Ils n'ont toutefois donné aucun détail quant au financement ni de quelle manière la facture sera répartie entre les gouvernements fédéral et provincal, expliquant que cela ne doit pas nuire au processus d'appel de propositions présentement en cours.

« Ce que l'on peut dire ce matin, c'est que ce sera un projet d'une envergure de plus d'un demi-milliard de dollars [partagé] entre le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada, ce que l'on fera en temps et lieu comme on le fait dans tous les grands chantiers. [...] C'est important de faire l'annonce ce matin. Ça cristallise le moment où les sommes deviennent admissibles en fonction du programme fédéral-provincial du financement des infrastructures », a indiqué le ministre François-Philippe Champagne. Cette annonce permettra les travaux préparatoires, a-t-il ajouté.

La première étape du chantier s'enclenchera au printemps 2020, soit après l'ouverture du pont Samuel-de-Champlain, afin de limiter les répercussions sur la circulation. Mais des entraves, il y en aura, a rappelé la ministre Chantal Rouleau.

Au début du mois dernier, le ministère des Transports (MTQ) annonçait son plan de mobilité pour tenter de convaincre les automobilistes d'opter pour le transport collectif. La première année de travaux pour le pont-tunnel consistera à mettre en place des infrastructures pour le transport collectif. De nombreux autobus se rendront de la Rive-Sud à la station du métro Radisson, dans l'est de Montréal. D'autres autobus transporteront les travailleurs habitant la Montérégie vers le métro Longueuil et le pont Samuel-de-Champlain ; le train électrique de la Caisse de dépôt et placement, le Réseau express métropolitain (REM), doit être en fonction en 2021 entre Brossard et le centre-ville montréalais.

Le MTQ espère ainsi que de nouvelles habitudes de transport auront été prises pour affronter les deuxième et troisième années de chantier du pont-tunnel. C'est à ce moment qu'une voie de circulation sera retranchée dans les deux directions. Et c'est sans compter sur la fermeture complète du pont-tunnel durant certaines nuits et certaines fins de semaine.

Durant cette période de deux ans, l'éclairage, la signalisation, la chaussée et d'autres travaux concernant l'intérieur seront effectués pour allonger la vie du pont-tunnel de 40 ans. Louis-Hippolyte-La Fontaine est en fonction depuis 1967. Il a connu une restauration majeure en 1976.

Parmi les mesures d'atténuation mises de l'avant, la ministre Rouleau mentionne que la possibilité d'une navette fluviale entre la Rive-Sud et le centre-ville pour des personnes, mais également pour le transport de marchandises, est sous analyse.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer