Source ID:a00aff319aa83a07bd0defee165a400c; App Source:StoryBuilder

Manif contre la brutalité policière: les citoyens appelés à signaler les méfaits

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a lancé samedi un appel aux commerçants et aux propriétaires de véhicules dont leurs biens ont été vandalisés la veille lors de la manifestation annuelle contre la brutalité policière, pour qu'ils signalent les méfaits aux autorités même si ceux-ci ne pourront être constatés que plus tard dans la journée.

Quoique courte, cette manifestation a encore viré au grabuge, si bien que le SPVM l'a déclaré illégale vers 19 h 30, soit 15 minutes après que celle-ci se soit amorcée à l'intersection de la rue Guy et du boulevard de Maisonneuve.

Deux hommes ont été arrêtés alors que les manifestants n'étaient rendus qu'à l'intersection des rues Sherbrooke et Peel, où des projectiles ont été lancés en direction des policiers, dont des fusées routières de détresse, selon ce qu'a relaté l'agent Jean-Pierre Brabant du SPVM.

Personne n'a été blessé, mais un homme a été arrêté pour méfait et un autre individu pour avoir proféré des menaces à un policier.

Une dizaine de méfaits ont été commis, selon le bilan provisoire. Au moins une vitrine de commerce a été fracassée et plusieurs véhicules endommagés. M. Brabant rappelle à ceux qui constateront les dommages à leurs biens d'en aviser les policiers afin que ceux-ci puissent dresser un bilan complet au cours de la semaine prochaine.

Ce sont d'ailleurs les actes de vandalisme qui ont incité le SPVM à déclarer la manifestation illégale et à demander aux manifestants de quitter les lieux.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer