Des centaines de personnes manifestent à Montréal contre la candidature du président algérien Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat, qui est également à l'origine d'importantes manifestations en Algérie depuis une dizaine de jours.

Mis à jour le 3 mars 2019
JEAN-THOMAS LÉVEILLÉ LA PRESSE

Aux cris de « pouvoir assassin » et « Bouteflika dégage », la foule gonfle depuis le début du rassemblement, à 11 h, devant le consulat d'Algérie à Montréal, à l'intersection des rues Sherbrooke et Saint-Urbain.

Beaucoup de jeunes adultes sont présents pour dénoncer l'absence de perspectives d'avenir que le régime du président Bouteflika laisse selon eux à leur génération, accompagnés également de manifestants plus vieux, de même que d'un grand nombre d'enfants.

Le président Bouteflika, qui a eu 82 ans hier, est à la tête de l'État depuis avril 1999, malgré un accident vasculaire cérébral en 2013 qui l'a laissé dans un état de santé chancelant ; il ne s'est pas adressé à la population depuis et apparaît rarement en public.

Sa candidature à un cinquième mandat, annoncée en octobre, doit être officiellement déposée avant minuit ce soir (18 heures, heure de Montréal).