Montréal investira 75 millions au cours des trois prochaines années dans ses parcs et plans d'eau. L'administration Plante entend ainsi retaper un parc par arrondissement chaque année.

PIERRE-ANDRÉ NORMANDIN LA PRESSE

« Les parcs servent de cour arrière aux Montréalais », a indiqué la mairesse Valérie Plante. Disant vouloir améliorer la qualité de vie des citoyens, son administration a décidé d'étendre deux programmes destinés à améliorer les espaces verts et bleus de l'île.

La part du lion ira à la réfection des parcs : 57 millions permettront d'améliorer les aménagements de 57 parcs au cours des 3 prochaines années, soit en moyenne un par arrondissement par an. Montréal compte plus de 1300 parcs locaux. L'argent permettra notamment de refaire l'éclairage, améliorer l'accessibilité universelle, aménager des aires de jeu ou faire l'acquisition de terrains.

Le deuxième programme, dédié aux 11 arrondissements riverains du fleuve ou de la rivière des Prairies, injectera 18 millions dans l'amélioration des berges. On veut renaturaliser ou stabiliser certaines berges, attaquées par l'érosion.

Bien qu'il ne soit pas inclus dans ce programme, Valérie Plante assure que « le bain portuaire est toujours dans les cartons, mais on a des défis techniques ».