Les enfants québécois ont l’habitude de braver les éléments pendant leur cueillette annuelle de bonbons. Peut-être certains devront-ils modifier leurs plans cette année.

Simon-Olivier Lorange Simon-Olivier Lorange
La Presse

Devant les conditions météorologiques exécrables prévues par Environnement Canada, Montréal et Longueuil, en plus de dizaines d’autres municipalités, principalement sur la rive-sud, ont invité leurs citoyens à reporter les festivités de l’Halloween d’une journée. Plutôt que de distribuer ou cueillir les friandises ce jeudi soir, les enfants et leurs parents sont appelés à le faire le lendemain, le vendredi 1er novembre. La Ville de Québec analyse pour sa part la situation et enverra un avis en matinée jeudi si des mesures particulières sont nécessaire.

C’est Sainte-Julie qui a été la première à lancer cet appel sur les réseaux sociaux. Au cours de l’après-midi, les villes de Belœil, Brossard, Boucherville, Carignan, Chambly, La Prairie, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Saint-Amable, Saint-Bruno-de-Montarville, Saint-Constant, Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Lambert, Saint-Mathias-sur-Richelieu, Sorel-Tracy et Varennes ont emboîté le pas.

Châteauguay, Salaberry-de-Valleyfield, Saint-Hyacinthe et Vaudreuil-Dorion, par contre, gardent le cap pour la collecte de jeudi.

Après avoir invité les Montréalais et Montréalaises à passer l’Halloween vendredi par l’entremise de son compte Twitter, la mairesse Valérie Plante a été interrogée à ce sujet en marge d’un point de presse à Québec, où a été conclu ce mercredi un nouveau pacte fiscal de plusieurs milliards entre le gouvernement caquiste et les municipalités de la province.

« Je ris parce qu’on vient de signer une grande entente qui [implique] beaucoup d’argent, mais l’Halloween aussi est très importante ! », s’est-elle exclamée.

Mme Plante a précisé que la Ville avait reçu une montagne de messages de parents inquiets. Invoquant la sécurité des citoyens, elle a invité « petits et grands » à aller quérir leurs bonbons vendredi. C’est ce soir-là que les forces de l’ordre seront surtout mobilisées dans la métropole pour assurer la sécurité des petites sorcières et autres monstres de toutes sortes, quoiqu’une présence policière sera également aussi assurée jeudi soir.

La Ville de Québec n’a pour sa part annoncé aucun changement à l’horaire prévu. « Chez nous, c’est deux jours d’Halloween, ça règle le problème », s’est esclaffé le maire Régis Labeaume.

Pluie abondante

Environnement Canada a émis un avis spécial concernant l’île de Montréal, Laval et la Rive-Sud, où elle prévoit de 40 à 70 mm de pluie, parfois forte, ainsi que des vents dont la vitesse pourrait atteindre 80 km/h dans la nuit de jeudi à vendredi.

Si ces prédictions s’avéraient, un vieux record pourrait être battu dans la région, celui de 39,1 mm de pluie tombée un 31 octobre. Cette marque a été enregistrée à la station Montréal-McGill en 1919, soit il y a exactement 100 ans.

« Le sol, déjà près du niveau de saturation, a une faible capacité pour absorber d’autres quantités de pluie », a écrit l’agence gouvernementale sur son site web. Ainsi, « des inondations sont possibles par endroits dans les basses terres ». En outre, « les pluies torrentielles peuvent causer des crues soudaines et une accumulation d’eau sur les routes », poursuit-on.

Ève Christian, météorologue à Radio-Canada, a souligné sur Twitter que la journée de vendredi ne constituait peut-être pas la meilleure des solutions de rechange, car il fera autrement plus froid – un maximum de six degrés, selon Environnement Canada.

« Les vents sont [prévus] en fin de nuit de jeudi à vendredi et en matinée vendredi. Pas de vents violents [jeudi], mais 15-20 mm de pluie. Beaucoup plus froid vendredi. Les vents au souper : environ 30-40 km/h, mais pas de pluie. C’est un choix », a-t-elle écrit.

Sur les réseaux sociaux, le sujet passionne visiblement les internautes, divisés entre le camp des plus conservateurs, qui estiment que l’Halloween devrait être célébré peu importe la météo, et ceux qui félicitent les administrations de leur éviter une soirée fastidieuse.

Sur Facebook, par exemple, une série de commentaires s’est étirée sous une publication annonçant qu’une fête de quartier était maintenue dans Rosemont – La Petite Patrie.

« Personnellement, je n’ai pas envie que mes enfants tombent malades et que la sortie se transforme en corvée », écrit une dame. « J’aimerais aussi qu’on reporte Noël et le jour de l’An lorsqu’il n’y a pas de neige », rétorque un citoyen. Une trentaine de remarques plus tard, l’activité a finalement été reportée.

Peu d’annulations dans la couronne nord

Au nord de la rivière des Prairies, Laval a fait savoir qu’elle ne modifierait pas sa programmation. Par contre, une présence policière sera assurée dans les quartiers résidentiels vendredi soir « si certains citoyens décidaient de sortir pour la collecte des bonbons » à ce moment, nous a écrit une porte-parole dans un courriel.

Saint-Jérôme a également signalé sur Facebook que les activités étaient maintenues « beau temps, mauvais temps », tout comme Blainville, qui a indiqué qu’il « revient aux parents de juger si leur enfant passera l’Halloween ou non, selon la température ». Boisbriand, L’Assomption, Mascouche, Mirabel, Repentigny, Saint-Eustache, Sainte-Thérèse et Terrebonne ont adopté la même posture.

Toujours dans la couronne nord, la ville de Saint-Colomban a toutefois préféré reporter la collecte de friandises à vendredi.  Plus à l’est, Drummondville, Victoriaville, Magog, Shawinigan et Trois-Rivières ont fait de même. Granby et Sherbrooke, toutefois, feront fi de la pluie.