La construction de la Place Bell à Laval aura finalement coûté 181 millions. L’administration municipale du maire Marc Demers s’est félicitée d’avoir livré ce projet en deçà des coûts prévus, bien que la facture finale s’avère deux fois plus élevée que ce qui avait été annoncé au départ.

Sara Champagne
Sara Champagne La Presse

« Dans une ère où les coûts des grands projets explosent en raison de la vigueur du marché, c’est une économie de 18,7 millions par rapport au budget prévu de 200 millions, a indiqué le maire Marc Demers. Construite selon les délais et dans les règles de l’art, cette infrastructure constitue un moteur important du développement économique de notre centre-ville », a souligné le maire de Laval, Marc Demers, par voie de communiqué.

Le projet de complexe sportif et culturel avait été annoncé en 2009. À l’époque, Laval évaluait qu’il en coûterait 93 millions pour ériger cet amphithéâtre. Le projet a pris de l’ampleur, si bien que les plus récentes prévisions évoquaient un coût de construction de 200 millions. On avait notamment décidé de faire passer le nombre de sièges de 7500 à 10 000. De plus, 40 loges ont été aménagées plutôt que les 20 d’abord projetées.

Rappelons que la construction de la Place Bell a débuté en 2014 et a pris 3 ans avant d’être complétée.

La Cité de la culture et du sport de Laval, l’organisme responsable d’assurer la gestion du projet et l’exploitation de la Place Bell, avait conclu un contrat « clés en main » avec Pomerleau. Ces travaux ont été réalisés dans le cadre du Programme d’infrastructures Québec-Municipalités du MAMOT, avec une contribution de la Ville de Laval s’élevant à plus de 70 millions.

La Place Bell est un complexe culturel et sportif avec un amphithéâtre de 10 000 sièges transformable en salle de spectacle. La patinoire de dimensions olympiques répond aux normes de la LNH en pouvant accueillir 500 spectateurs.