Le pont de l'Île-aux-Tourtes, qui relie Vaudreuil-Dorion et l'île de Montréal, sur l'autoroute 40, sera remplacé par une nouvelle infrastructure beaucoup plus large, équipée d'une « piste polyvalente » pour les piétons et cyclistes et conçue pour accueillir un projet de transport collectif.

Mis à jour le 4 déc. 2018
BRUNO BISSON

Selon une source de La Presse, la construction de ce nouvel ouvrage de 2 kilomètres de long et de 40 mètres de largeur devrait coûter plus de 1 milliard.

Mais ce n'est pas pour demain. Dans un avis de projet déposé la semaine dernière par le ministère des Transports du Québec (MTQ), la préparation, le choix du constructeur, la conception et la construction du pont s'étendront sur un horizon de 12 ans.

Son inauguration pourrait donc avoir lieu quelque part d'ici... 2030.

Un des plus longs

Le pont de l'Île-aux-Tourtes a été construit en 1965. C'est un des plus longs de toute la grande région de Montréal. Seuls les ponts Champlain et Jacques-Cartier et le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine (avec le pont de l'île Charron) sont plus longs. Il dépasse même le pont Mercier de quelques dizaines de mètres.

Il est utilisé par environ 83 000 véhicules par jour, dont plus de 10 000 camions. Ces dernières années, le pont a montré des signes de défaillances structurelles importantes qui ont obligé le MTQ à investir plus de 15 millions en travaux de renforcement d'urgence, en 2015 et en 2016.

Au plan québécois des infrastructures, on prévoit déjà des dépenses additionnelles de 45 millions pour le maintenir en service au cours des 10 prochaines années.

Après des années d'étude, le MTQ a finalement opté pour un remplacement complet du pont. L'hypothèse d'un renforcement du tablier du pont a été envisagée. L'intervention a toutefois été jugée coûteuse. Elle n'aurait permis de prolonger la vie utile de l'ouvrage que d'environ 15 ans, selon l'avis de projet déposé au ministère de l'Environnement la semaine dernière.

Plus au nord

Selon cet avis, le nouveau pont ne sera pas construit à l'emplacement exact du pont actuel, mais un peu plus au nord. Comme le pont actuel, il comptera six voies de circulation pour les automobiles (trois par direction), mais il sera beaucoup plus imposant. Sa largeur de presque 40 mètres dépassera de 10 mètres celle du pont actuel.

Les accotements seront beaucoup plus larges. À droite, il fera quatre mètres, assez pour y faire circuler un autobus en voie réservée. À gauche, il aura une largeur de trois mètres. Une « piste polyvalente » de trois mètres est aussi prévue pour piétons et cyclistes.

Le nouveau pont mesurera 1,93 kilomètre, mais le chantier s'étendra sur un total de 4,3 kilomètres, dans l'axe de l'autoroute 40, à partir du pont de l'Île-Thomas, à Vaudreuil-Dorion, jusqu'à la hauteur du boulevard des Anciens-Combattants, à Sainte-Anne-de-Bellevue.

La durée des travaux de construction est estimée entre quatre et cinq ans, « en fonction de la méthode de construction retenue », selon l'avis du MTQ. Ils ne débuteront toutefois pas avant 2025, s'il faut se fier à l'échéancier présenté. Les étapes préalables à sa mise en chantier, soit la conception du projet de référence, la préparation des appels d'offres, le choix du constructeur, les études d'impacts sur l'environnement et les consultations publiques, devraient prendre « environ six ans ».