La Ville de Longueuil a terminé lundi après-midi les travaux de remplacement d'une conduite acheminant une partie de ses eaux usées à son usine d'épuration de l'île Charron, mettant ainsi un terme au rejet planifié dans le fleuve Saint-Laurent trois jours et demi plus tôt que prévu.

Mis à jour le 19 nov. 2018
JEAN-THOMAS LÉVEILLÉ LA PRESSE

Le débit de la conduite étant estimé à 20 millions de litres par jour, ce sont donc quelque 90 millions de litres d'eaux usées qui auraient été déversées dans le fleuve depuis le début des travaux, jeudi matin.

Ce calcul ne tient toutefois pas compte de la demande faite aux résidents concernés de réduire leur consommation d'eau, dont la Ville dit ne pas pouvoir estimer l'impact.  

«Tout ce qui pouvait bien aller a bien été», a expliqué à La Presse le porte-parole de la Ville de Longueuil, Louis-Pascal Cyr, qualifiant la planification des travaux de «rigoureuse».

Il est à noter que la recommandation de ne pas toucher l'eau du fleuve dans le secteur de l'île Charron ne sera levée qu'après l'analyse d'échantillons d'eau recueillis à une vingtaine d'endroits différents.

La Ville s'affairera maintenant au nettoyage du chantier et à la remise en état des rives.