Le chef du Mouvement Lavallois et maire de Laval, Marc Demers, renforce sa majorité au conseil municipal qu'il avait perdue en juin dernier. Un troisième dissident de son équipe vient de réintégrer le caucus.

Publié le 30 août 2018
Kathleen Lévesque LA PRESSE

Dans un communiqué de presse, la conseillère municipale Aline Dib annonce qu'elle regagne les rangs du Mouvement Lavallois comme l'ont fait ses collègues Aram Elagoz et Sandra El-Helou, il y a deux semaines.

Aline Dib souligne que les dernières semaines lui ont permis de réfléchir aux responsabilités qui incombent aux élus. «La médiation entreprise il y a quelques semaines a favorisé des échanges intéressants. J'ai pu m'exprimer librement et je considère que les propositions de changements au fonctionnement du caucus qui m'ont été présentées répondent à ma demande d'être davantage consultée», affirme Mme Dib.

Cette dernière estime que le Mouvement Lavallois se fonde sur les vraies aspirations des citoyens ce qui lui fait dire qu'elle est «heureuse de regagner ses rangs».

Marc Demers s'est dit ravi du retour au bercail de Mme Dib. «C'est une conseillère de valeur qui défend les intérêts de ses concitoyens avec une grande dévotion et beaucoup de rigueur», a noté M. Demers. 

En juin dernier, 10 élus du Mouvement Lavallois ont tourné le dos à Marc Demers à la suite d'une controverse interne au parti concernant les élections au comité exécutif. Sept d'entre eux restent sur leurs positions jusqu'à maintenant. 

Le 15 août dernier, M. Demers a soumis une série de changements dans la gestion du caucus des élus «en fonction des demandes de tous les conseillers, mais également en raison de l'arrivée en poste du nouveau directeur de cabinet», souligne-t-on dans le communiqué émanant de la mairie.