Source ID:; App Source:

Laval: accueillir les participants de la FCM a coûté 25 000 $

Le maire de Laval, Marc Demers... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le maire de Laval, Marc Demers

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Accueillir les 150 participants de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) cette semaine à Laval, a coûté 25 000 $ à la municipalité.

Le maire Marc Demers a convié à deux soirées de divertissement ses homologues du pays réunis pour la tenue du conseil d'administration qui a duré trois jours. La délégation a notamment assisté au match de hockey du Rocket, mercredi soir. «L'équipe a perdu [6 à 3 face aux Bruins de Providence] mais les commentaires quant aux travaux de la Fédération sont très positifs», a souligné M. Demers.

Laval accueillait pour la deuxième fois les administrateurs de la FCM. C'est en 2012 qu'une délégation était venue à Laval pour la première fois, à l'invitation de l'ancien maire déchu Gilles Vaillancourt. À l'époque, les activités d'accueil avaient coûté 35 000 $, a confirmé la Ville.

Au-delà de cette dépense, la tenue du conseil d'administration de la FCM qui se termine vendredi, permet de renforcer les liens entre les élus à travers tout le pays, mais constitue surtout, selon Marc Demers, l'occasion de rappeler le statut incontournable de la FCM face aux gouvernements des paliers supérieurs.

«Le message que l'on porte, en plus de ceux dans les différents dossiers spécifiques c'est que les villes sont un moteur économique important au Canada. On représente 90 % de la population et les gouvernements supérieurs doivent prendre en considération nos revendications. Nous sommes les élus qui représentent le mieux la voix du peuple», estime le maire de Laval.

Ce dernier s'est réjoui d'avoir accueilli les 150 représentants (maires, conseillers municipaux et associations municipales) de plusieurs villes depuis mardi, pour discuter des enjeux touchant les villes du Canada. Les séances de travail ont notamment porté sur la légalisation du cannabis pour laquelle la FCM réclame la mise en place d'un outil financier qui attribuerait le tiers des revenus de la taxe d'accise au monde municipal.

Il a également été question de commerce international, des changements climatiques, des intentions du gouvernement canadien en matière de logement et de réduction de la pauvreté. «On doit développer des stratégies communes», a souligné le maire de Laval.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer