Gilles Duceppe a annoncé son appui au maire Denis Coderre dans sa lutte électorale contre Valérie Plante, trop «près de Québec solidaire et du NPD».

Publié le 3 nov. 2017
Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

L'ex-chef bloquiste l'a mentionné en entrevue à une radio communautaire, avant que sa déclaration ne soit reprise par l'Équipe Denis Coderre. 

M. Duceppe ne voit pas de problème à appuyer un ancien opposant aux Communes parce qu'«on est au municipal» et «il y a des gens comme Elsie Lefebvre et Hadrien Parizeau qui sont souverainistes» dans le parti de M. Coderre, a-t-il dit en entrevue à La Presse. «Il y a plus d'expérience» du côté du maire sortant que de celui de la candidate de Projet Montréal, a-t-il continué. 

«C'est bien beau se déguiser en Mary Poppins, [...] mais j'aime mieux quand on met l'habit de maire», a-t-il reproché à Valérie Plante.  

Ancien organisateur de Jean Doré, Gilles Duceppe a rejeté toute tentative de tracer une filiation entre cette équipe et celle de Projet Montréal. «L'équipe de Jean Doré était bien plus solide», a-t-il dit, en affirmant qu'elle n'aurait jamais fait de promesses «irréalistes» comme la ligne rose.