Source ID:573306; App Source:cedromItem

Montréal se dirige vers un surplus de 42 millions en 2014

Les contraventions devraient rapporter à la Ville de... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les contraventions devraient rapporter à la Ville de Montréal 4,8 millions de plus que ce que l'on avait anticipé.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

Si la tendance se maintient, Montréal bouclera son année 2014 avec un honnête surplus de 42 millions.

Selon les documents qui seront présentés ce matin au comité exécutif, la Ville a pu tabler sur une augmentation de revenus de 75,7 millions par rapport aux six premiers mois de 2013. Cette année-là, on avait bouclé l'exercice financier avec un surplus de 17 millions qualifié de «modeste». On est loin, dans les deux cas, de la moyenne des surplus depuis 2002, qui s'établit à 100 millions.

Au chapitre des revenus, la Ville a perçu 97,3 millions en taxes de plus que prévu pour le début de 2014. Elle a toutefois enregistré une diminution de 23,3 millions de ce qu'on décrit comme d'«autres revenus».

Quant aux dépenses, elles ont diminué de 96,4 millions, d'abord grâce à une compression de 36,3 millions de la masse salariale et des cotisations de l'employeur. L'enlèvement de la neige a coûté 21,7 millions de moins que l'an dernier et on a également coupé 7,6 millions en subventions pour les divers programmes.

Contraventions et BIXI

On pense terminer l'année avec un surplus de 42 millions par rapport aux prévisions du budget 2014, notamment parce que les contraventions devraient rapporter 4,8 millions de plus que ce que l'on avait anticipé. En fermant la Société de vélo en libre-service, l'ancien gestionnaire de BIXI, la Ville a en outre pu encaisser 5 millions sur le prêt qu'elle avait consenti. Les droits de mutation devraient également rapporter 5 millions de plus.

Mais ce sont les compressions sur la masse salariale qui devraient engendrer le plus de surplus. On prévoit ainsi une économie «anticipée» de 15 millions liée aux «dépenses contingentes», ainsi qu'une baisse de 27,5 millions des dépenses corporatives, notamment liées à la rémunération.

En avril dernier, le maire Denis Coderre avait annoncé une cure minceur inédite de l'appareil municipal, qui se traduirait par une réduction des effectifs de 10%, soit 2200 emplois, sur cinq ans.

Les surplus depuis 2002

201317 millions
2012109 millions
201179 millions
2010192 millions
2009- 0,5 million
200888 millions
200793 millions
2006140 millions
2005163 millions
2004129 millions
200383 millions
2002114 millions



Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer