Un incident est venu ternir les festivités, autrement vertes et joyeuses, de la Saint-Patrick à Montréal: un jeune homme d'une vingtaine d'années a fait une chute de deux étages depuis un balcon des cours Mont-Royal.

Marie-Michèle Sioui LA PRESSE

«L'alcool est en cause, le jeune était festif, mais la raison pour laquelle il est tombé demeure inconnue», a déclaré le porte-parole d'Urgences Santé Marc-André Gagnon. À l'arrivée des secours, l'homme était inconscient, mais «répondait à certains stimuli». Tout laisse croire qu'il a subi un traumatisme important, selon M. Gagnon, mais on ignore encore si sa vie est en danger.

En 2010, le défilé de la Saint-Patrick à Montréal s'était terminé de façon tragique. Un spectateur de 20 ans, sous l'emprise de l'alcool, était alors mort écrasé sous un char allégorique.

La rue Sainte-Catherine était verte de monde, ce dimanche après-midi  à Montréal.

Par un froid mordant, mais sous un soleil de plomb également, touristes, étudiants, parents et enfants ont regardé les 25 chars, 20 fanfares et 5000 participants qui déambulent dans la célèbre rue du centre-ville montréalais. 

Ken Quinn, porte-parole et président de l'événement en 2010 et 2011, se félicite de l'ambiance festive, qui reflète bien selon lui le slogan de la fête, «Cent mille bienvenues».

Il assure que la fête n'a rien d'un événement politique. «Tous, peu importe leur couleur, leur religion ou leur âge, sont les bienvenus», lance-t-il, canne a la main et chapeau haut de forme vissé sur la tête.

La parade de Montréal commence au coin des rues Fort et Sainte-Catherine, pour se continuer sur la rue Sainte-Catherine jusqu'au Square Phillips.