La rupture d'une canalisation qui a complètement paralysé le centre-ville de Montréal, lundi en fin d'après-midi, a été colmatée, et les choses reviennent à la normale. Les rues sont dégagées, à l'exception de la rue University, fermée entre l'avenue des Pins et la rue Sherbrooke.

Mis à jour le 29 janv. 2013
Émilie Bilodeau LA PRESSE

Les services d'autobus et de métro de la STM fonctionnent normalement mardi matin.

Du côté de l'Université McGill, les pavillons Wilson Hall et Birks Building demeurent fermés et les cours du matin y sont annulés. Les cours offerts au Wong Building ont été déménagés. Le James Administration Building est fermé pour la matinée.

> Sur le web: le site du McGill Reporter

Retour sur les événements

C'est le bouchon d'une conduite d'eau du réservoir McTavish, l'un des plus importants de Montréal, qui a cédé. Le bris est survenu dans un chantier de construction à l'angle de l'avenue du Docteur-Penfield et de la rue McTavish. Comme la rue est en pente, de grandes quantités d'eau se sont rapidement déversées vers le sud. Plusieurs piétons se sont retrouvés dans l'eau jusqu'aux genoux.

Le quadrilatère bordé par l'avenue des Pins, la rue Peel, le boulevard René-Lévesque et la rue University a été inondé.

«Ça a rendu les rues du centre-ville très glissantes à cause des conditions climatiques... Toute circulation dans ce quadrilatère était pratiquement impossible ou très difficile», a raconté Raphael Bergeron, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal.

Les pompiers appelés à l'aide

Une centaine de pompiers ont été dépêchés sur les lieux. Ils ont fait des dizaines d'interventions pour secourir des citoyens.

«Par exemple, des pompiers ont dû aider une femme qui tentait d'entrer dans son véhicule. Il y avait un fort courant d'eau, alors elle est tombée. Les pompiers l'ont escortée pour la tirer de sa fâcheuse position», a expliqué Denis Roy, chef des opérations du Service de sécurité incendie de Montréal.

Plusieurs personnes ont chuté à cause de la glace qui s'était formée sur la chaussée, mais aucune n'a été sérieusement blessée.

Des stationnements souterrains, comme celui de la Place Ville-Marie, ont également été inondés lundi soir.

Applebaum invite à la prudence

Lors d'un point de presse, le maire de Montréal, Michael Applebaum, a d'ailleurs demandé aux citoyens de faire preuve de prudence en se rendant dans les stationnements souterrains. «Ceux qui doivent aller dans des sous-sols doivent faire preuve de prudence lorsqu'ils vont chercher leur voiture. Ils doivent s'assurer de ne pas se placer dans une situation dangereuse», a-t-il dit. M. Applebaum ne s'est pas présenté au conseil municipal, en soirée; il est plutôt allé constater l'ampleur des dégâts.

L'eau ne s'est toutefois pas infiltrée dans le réseau du métro. Toutes les stations sont demeurées ouvertes, a confirmé la Société de transport de Montréal. En revanche, de nombreux autobus ont utilisé un parcours différent en soirée. L'Agence métropolitaine de transport a pour sa part dû interrompre le service de train vers Deux-Montagnes à cause d'une panne d'électricité à la Gare centrale. Des autobus ont été mis à la disposition de ses usagers aux stations de métro Côte-Vertu et Montmorency.

Les cours du soir ont été annulés à l'Université McGill, située dans le quadrilatère inondé.

Le réservoir McTavish contient 37 millions de gallons (environ 170 millions de litres) d'eau potable. C'est une conduite de 48 pouces (1,2 m) qui a cédé, mais la Ville ne pouvait pas confirmer le débit d'eau qui s'en échappait, lundi soir. Aucun citoyen ne devrait manquer d'eau ni même remarquer un changement de pression dans les robinets. L'origine de la rupture demeure inconnue pour l'instant.

-Avec Alexandre Paillé