Le renversement d'un train routier rempli de verre a rendu l'heure de pointe matinale cauchemardesque sur l'autoroute métropolitaine.

Mis à jour le 24 janv. 2012
David Santerre LA PRESSE

Peu après 5h, la seconde remorque du train, une plateforme recouverte de toile, a basculé à la hauteur de l'avenue Papineau, en direction ouest. Selon la Sûreté du Québec, c'est un bris mécanique qui aurait provoqué cette perte de chargement.

Une partie de la lourde cargaison de verre a déchiqueté la toile et s'est fracassée sur la chaussée de l'autoroute, qui a dû être complètement fermée en direction ouest.

Vers 8h30, la remorque avait été redressée, mais il estait à ramasser le verre cassé et à transférer le chargement de la remorque dans un conteneur afin de pouvoir la déplacer. L'autoroute a finalement été rouverte peu après 9h30.

Il va sans dire qu'un embouteillage monstre s'est rapidement formé sur des kilomètres et que le secteur est toujours à éviter. Même en direction est, en raison de la curiosité des automobilistes, la circulation est au ralenti.

Il est suggéré d'emprunter la voie de service de la 40, le boulevard Crémazie, ou mieux encore, une autre voie d'accès vers la ville, pour encore un bon moment.

Piétonne happée

Comme si cela ne suffisait pas, une piétonne de 16 ans a été happée par un camion ramassant le contenu des bacs de recyclage, dans le même secteur, sur la rue Berri, quelques mètres au sud du boulevard Crémazie.

L'adolescente a été transportée dans un centre hospitalier, grièvement blessée, dans un état incertain selon le Service de police de Montréal. Elle était toutefois consciente lors de son transport par les ambulanciers d'Urgences Santé.

La rue Berri a été fermée au sud de Crémazie qui, s'il n'a pas été fermé, est lui aussi congestionné en raison de la curiosité des automobilistes.