Une vingtaine de jeunes manifestants ont occupé la salle du conseil de l'hôtel de Ville de Montréal vendredi après midi pour protester contre ce qu'ils appellent les «élites déconnectées du peuple», la corruption et le manque de démocratie.

Vincent Larouche LA PRESSE

Dans un coup d'éclat qui n'était pas sans rappeler le mouvement des indignés et celui de Occupy Wall Street, ils ont tenu une brève assemblée citoyenne avant d'être expulsés par les policiers, qui étaient presque aussi nombreux qu'eux.

«Nous voulons remettre le citoyen au coeur de la politique. Présentement, le gouvernement est inactif par rapport au déclenchement d'une enquête publique, un député accusé de corruption est toujours en poste», a déclaré David Gascon, étudiant en histoire à l'UQAM qui a participé à la manifestation.

Les protestataires réclamaient aussi un système électoral proportionnel, en plus de dénoncer la hausse des frais de scolarité et les liens du Canada avec la monarchie britannique.