Source ID:8783985; App Source:DAM

Maison Redpath: le MBAM demande au maire d'intervenir

À gauche, vue sur la montagne, actuellement, à... (Photos fournies par le MBAM)

Agrandir

À gauche, vue sur la montagne, actuellement, à partir de la verrière du nouveau pavillon du Musée des beaux-arts. À droite, le même point de vue, si le projet de tour d'habitation sur le terrain où se trouve la maison Redpath voit le jour...

Photos fournies par le MBAM

La pression monte dans le dossier de la maison Redpath. Après les critiques nourries de résidants du centre-ville et de membres des partis de l'opposition, c'est au tour du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM ) de se prononcer officiellement contre la construction d'un immeuble de sept étages là où se trouve la maison patrimoniale.

Le conseil d'administration du MBAM a adopté mardi à l'unanimité une résolution exigeant que le projet des promoteurs Amos et Michael Sochaczevski respecte le règlement d'urbanisme. Le président du CA, l'avocat Brian M. Levitt, a même écrit au maire Gérald Tremblay hier pour l'inviter à intervenir.

Les craintes du MBAM

La Presse a révélé le 20 janvier les inquiétudes du MBAM, qui a fait construire au coût de 40 millions de dollars un nouveau pavillon coiffé d'une verrière d'où on a une vue superbe sur le mont Royal. Le Musée craint que la construction d'un immeuble haut de 25 m tout près de son annexe n'obstrue sa vue sur la montagne.

«L'annexe a été créée, imaginée, bâtie avec l'idée d'une verrière à son sommet», rappelle Danielle Champagne, directrice des communications du MBAM.

Elle précise que le Musée n'a pas pris position contre le projet de la famille Sochaczevski en particulier, mais qu'il demande à l'arrondissement de Ville-Marie de faire respecter son règlement d'urbanisme. «Si on permet ce projet, on crée un précédent, croit Mme Champagne. On ouvre la voie à d'autres immeubles toujours plus hauts qui défigureraient l'avenue du Musée.»

Les Sochaczevski envisagent de démolir en grande partie la maison Redpath pour construire une tour de sept étages qui compterait dix-sept logements. Le règlement d'urbanisme de l'arrondissement prévoit toutefois qu'un bâtiment ne peut dépasser 16 m sur cette portion de l'avenue du Musée, juste au nord de la rue Sherbrooke.

Pour autoriser le projet, Ville-Marie et son maire, Gérald Tremblay, ont donc donné leur accord à une série de dérogations au règlement d'urbanisme en novembre dernier. Les deux conseillers de l'opposition, l'un de Vision Montréal et l'autre de Projet Montréal, ont voté contre.

Sérieuse réflexion

Le vote définitif doit avoir lieu le 8 février. Depuis les révélations de La Presse, Gérald Tremblay et le conseiller Sammy Forcillo, tous deux d'Union Montréal, refusent de dire s'ils voteront pour ou contre le projet.

«Je suis en sérieuse réflexion sur ce dossier, a dit Gérald Tremblay lundi. C'est un fait nouveau dans l'évaluation du dossier. Je n'avais jamais vu une esquisse qui démontrait que le bâtiment pourrait obstruer la vue sur la montagne à partir de la verrière.»

Le promoteur Michael Sochaczevski soutient quant à lui que les esquisses du MBAM sont erronées. En début de semaine, il a rencontré la direction du Musée pour lui prouver que son projet n'allait pas cacher la montagne. Il affirme qu'il a demandé à s'adresser au CA mardi soir, mais qu'on le lui a refusé.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer