Source ID:; App Source:

Catania va dédommager ses acheteurs pour le retard

Durant plusieurs heures hier, une centaine de pompiers... (Photo: Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Durant plusieurs heures hier, une centaine de pompiers ont combattu les flammes, qui embrasaient 96 appartements répartis dans six immeubles.

Photo: Robert Skinner, La Presse

Les dirigeants du Groupe immobilier Catania doivent se réunir aujourd'hui afin de faire le point sur l'incendie qui a ravagé leur projet en copropriété Faubourg Contrecoeur. Selon les informations obtenues par La Presse, les contrats signés par les acheteurs comprennent une clause de dédommagement de 58$ par jour en cas de retard dans la livraison. Ou en cas de sinistre.

Au moins la moitié des 96 appartements en construction, qui ont déjà été vendus, devaient être livrés pour le 1er juillet. Même en redoublant d'ardeur pour reconstruire, les appartements ne seront pas prêts avant le mois d'octobre, a-t-on appris. Catania aurait donc déjà assuré ses acheteurs, par l'intermédiaire de son bureau des ventes, qu'un dédommagement serait versé. Des représentants d'Accès condos, programme de la SHDM, doivent aussi rencontrer le groupe Catania cette semaine, indiquent différentes sources.

 

Au Service de police de la Ville de Montréal, l'agente Annie Lemieux, porte-parole, a affirmé hier matin que l'enquête pour établir les circonstances de l'incendie n'avait pas progressé depuis vendredi dernier. L'incendie est donc toujours considéré comme suspect. Mais chez Catania, André Fortin, président du groupe immobilier, a déjà indiqué qu'il n'avait aucune raison de croire qu'il s'agissait d'un acte criminel. Il n'a pas répondu aux messages laissés par La Presse hier.

Tôt vendredi matin, une centaine de pompiers ont mis plusieurs heures à combattre les flammes qui ont ravagé les six immeubles du projet, situé dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, à l'angle des rues Contrecoeur et Sherbrooke Est. La vente des terrains du Faubourg par la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM), à Catania, fait toujours l'objet d'une enquête du Vérificateur général de la Ville.

Plusieurs futurs propriétaires du Faubourg, inquiets, ont contacté La Presse ces derniers jours. L'un d'eux, José Raposo, a expliqué qu'il a déjà obtenu deux dédommagements à cause des retards dans la construction. À la suite des révélations de La Presse, l'automne dernier, sur des processus de ventes d'actifs à la SHDM, les travaux de construction ont cessé au Faubourg Contrecoeur.

Normand Jobidon, le père d'un jeune acheteur, qui a bénéficié d'une subvention de la Ville de Montréal, dit pour sa part que son fils songe maintenant à entreposer ses meubles le temps de la reconstruction. Il cherche un endroit pour se loger temporairement à partir du mois juillet.

«On pourrait mettre fin au contrat et récupérer notre dépôt, mais pour emménager où? se questionne-t-il. On espère maintenant que le maire de Montréal pourra agir afin que la reconstruction reprenne le plus vite possible. Mon fils a eu l'impression que son rêve partait en fumée vendredi. Il s'agit de son premier achat résidentiel.»

 




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer