Source ID:; App Source:

Le parti du maire fait piètre figure

L'hôtel de ville de Montréal où se tient... (Photo: La Presse)

Agrandir

L'hôtel de ville de Montréal où se tient le conseil municipal.

Photo: La Presse

Le bilan financier 2008 des 19 arrondissements de Montréal a réservé de bien mauvaises surprises à l'administration Tremblay-Dauphin. Les deux plus gros surplus ont été dégagés dans des arrondissements dirigés par un maire Vision Montréal, notamment Ville-Marie qui est géré par le chef de l'opposition, Benoit Labonté. De plus, les cinq plus mauvais résultats financiers sont enregistrés dans des arrondissements administrés par Union Montréal.

Globalement, la situation financière des arrondissements n'est pas dramatique, selon le rapport financier 2008 de la Ville. Sur les 19 arrondissements, 13 ont enregistré un surplus net. Et au total, ils dégagent un surplus de 9,7 millions. Mais ce qui frappe, ce sont les bons résultats des arrondissements contrôlés par un maire de l'opposition officielle. Ainsi, Ville-Marie et MercierHochelaga-Maisonneuve (dirigé par la mairesse Lyn Thériault) affichent nettement les deux meilleurs bilans (voir tableau), tandis que VilleraySaint-MichelParc-Extension a le plus petit déficit des six arrondissements déficitaires, avec -168 000$.

 

Ville-Marie affiche un surprenant et presque arrogant surplus de 5,9 millions. En entretien, le maire Benoit Labonté dit que la plus grande part de ce surplus, soit 4 millions, est le fruit d'une taxation spéciale de 15 millions sur trois ans, mise sur pied pour investir dans les équipements sportifs, notamment les piscines. «Le vrai surplus d'opération est de 1,9 million, dit-il. Il découle de la gestion qu'on a mise en place dans Ville-Marie quand je suis arrivé il y a trois ans. On a revu toutes nos opérations et augmenté la productivité à l'interne, et ce, sans couper d'emplois, de programmes ni de subventions.»

Benoit Labonté dit que le surplus de 3,2 millions de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve illustre aussi le fait que les maires Vision Montréal «savent bien gérer». «C'est la marque de commerce de notre parti, dit-il. Et ces résultats résument très bien notre approche rigoureuse à l'égard de la gestion des finances publiques. C'est un avant-goût de ce qui attend les Montréalais et les Montréalaises après le 1er novembre prochain.»

Dans Ahuntsic-Cartierville et dans le Plateau-Mont-Royal, la situation est moins heureuse. Les deux arrondissements affichent à eux deux près de six millions de pertes. La mairesse d'Ahuntsic-Cartierville, Marie-Andrée Beaudoin, n'hésite pas à commenter sa 19e et dernière place au classement des arrondissements.

«Ça s'explique, dit-elle. J'avais un héritage de la mairesse précédente, Noushig Eloyan, soit deux millions de déficit. Et depuis, il a neigé. Notre déficit neige est de 2,4 millions. On a toujours fait une gestion responsable. On va travailler pour essayer d'atteindre l'équilibre en 2009.»

Même objectif pour la mairesse du Plateau-Mont-Royal, Helen Fotopulos. «La situation déficitaire du Plateau découle presque exclusivement des chutes de neige exceptionnelles des années 2007 et 2008, dit-elle. Au cours des années précédentes, nous avions commencé à accumuler des «surplus de gestion» que nous mettions de côté pour des situations imprévisibles comme celle-là. Je suis optimiste et confiante que nous retrouverons une situation d'équilibre à court terme.»

RosemontLa Petite-Patrie est 17e au classement annuel, avec un déficit de 597 200$. Le déficit aurait pu être plus grand, n'eût été des ventes d'actifs (511 000$) et des revenus des parcomètres, soit 295 000$. Le maire André Lavallée dit que les précipitations de neige ont créé un déficit de 3,2 millions. «On a tenu à offrir un très haut niveau de services et il y a un prix à payer pour ça, dit-il. Mais dès mars 2008, on a travaillé sur un plan de redressement sans toucher aux services. Ce 600 000$ de déficit, on va l'absorber avec nos réserves de trois millions. On vise un budget en équilibre pour 2009.»

La Ville a pris deux mesures par rapport aux règles de remboursement des déficits. «La contribution annuelle pour fin d'équilibre financier 2009, qui est prélevée auprès des arrondissements, est annulée, dit Gonzalo Nuñez, porte-parole de la Ville. Ça représente un allègement pour les arrondissements de 6,7 millions.

De plus, pour ceux qui sont en déficit en 2008 ou qui ont des déficits accumulés, le remboursement périodique prévu est suspendu pour ceux qui en feront la demande.»

Tous les arrondissements ayant eu un déficit en 2008 devront soumettre un plan de remboursement de ce déficit lors du dépôt du budget des arrondissements et de la Ville pour l'année 2010.

Pour joindre notre journaliste eric.clement@lapresse.ca

 

ARRONDISSEMENTS

Surplus ou déficit 2008

Ville-Marie (VisionMontréal) 5894900$

MercierHochelaga-Maisonneuve (VisionMontréal) 3194300$

PierrefondsRoxboro (Union Montréal) 1902600$

Verdun (Union Montréal) 1459200$

Saint-Laurent (Union Montréal) 1019 100$

Côte-des-NeigesNotre-Dame-de-Grâce (Union Montréal) 774300$

Rivière-des-PrairiesPointe-aux-Trembles (Union Montréal) 644100$

LaSalle (Union Montréal) 618900$

Outremont (Union Montréal) 607700$

Lachine (Union Montréal) 407000$

Saint-Léonard (Union Montréal) 318200$

Montréal-Nord (Union Montréal) 146200$

L'Île-BizardSainte-Geneviève (Union Montréal) 114300$

Ahuntsic-Cartierville (Union Montréal) -3 986200$

TOTAL "9 746 300$

Surplus (ou déficit) de gestion des arrondissements de Montréal en 2008

 




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer