S'il est reporté au pouvoir, le Parti libéral du Québec entend consacrer 400 millions de dollars de plus par année à la rénovation des écoles. Une mesure qui permettrait de « se débarrasser des écoles vétustes d'ici 2030 », un objectif que s'était déjà fixé le gouvernement dans le dernier mandat.

Mis à jour le 28 août 2018
Tommy Chouinard LA PRESSE

Selon les plus récentes données du ministère de l'Éducation, 55% des écoles primaires et 47% des écoles secondaires sont vétustes.

Pour l'année en cours, Québec investit 1,8 milliard de dollars dans les infrastructures scolaires et le numérique. Philippe Couillard s'engage ainsi à faire passer cette enveloppe à 2,2 milliards l'an prochain, s'il est réélu. Les 400 millions supplémentaires seraient garantis année après année, sur un horizon de 10 ans, précisent les libéraux.

En réponse aux critiques de l'opposition, le gouvernement disait pourtant il y a quelques mois qu'il était difficile d'augmenter encore davantage le rythme des investissements prévus en raison du calendrier limité à l'intérieur duquel les travaux peuvent être réalisés - essentiellement l'été, quand les enfants sont en vacances. Ses propres documents budgétaires du printemps indiquaient d'ailleurs que des sommes destinées à rénover des écoles, plus de 1 milliard de dollars, ont été accordées par Québec aux commissions scolaires, mais «ne sont pas dépensées à ce jour». C'est justement des impératifs liés à la planification des travaux qui sont en cause. Philippe Couillard a répondu que son engagement est réaliste car la nature des travaux et leur importance varient grandement d'une école à l'autre si bien qu'il est possible d'agir rapidement.

Le chef libéral veut faire passer de 100 à 110 milliards le Plan québécois des infrastructures pour la période 2019-2029. Il y aurait donc 40% des 10 milliards supplémentaires qui iraient aux écoles.

Or le ministre des Finances, Carlos Leitao, déclarait le printemps dernier, lors du dépôt de son budget, que l'on avait atteint la « limite » à 100 milliards. On peut la défoncer, selon M. Couillard, « sans  mettre à risque le programme de réduction de la dette », sur lequel les agences de notation ont les yeux rivés, et « sans mettre en péril l'équilibre budgétaire ». « L'économie va tellement bien, les rentrées d'argent au gouvernement vont tellement bien », a-t-il lancé en conférence de presse, au beau milieu des jeux d'eau - non fonctionnels, faut-il le préciser - situés dans la cour arrière d'une école de Yamachiche dont l'état est jugé satisfaisant selon le Ministère.

Une aberration serait finalement corrigée : la trentaine d'écoles primaires qui n'ont pas de gymnase en auraient un d'ici 4 ans, assure Philippe Couillard.

Les libéraux promettent également que tous les élèves du primaire fassent 60 minutes d'activité physique par jour à l'école s'ils sont réélus. C'est conforme à l'objectif prévu dans un plan d'action déposé en 2017. Ils veulent également abolir les examens en éducation physique « pour que sport égal plaisir plutôt que stress » et éviter de « différencier les enfants et nuire à leur estime d'eux-mêmes sur le plan de l'activité physique ».

À l'heure actuelle, le quart des écoles (400 sur environ 1600) ont déjà un programme prévoyant de faire bouger les jeunes pendant une heure chaque jour. Ce programme a été élaboré par le Grand Défi Pierre Lavoie.

Parlant de M. Lavoie : le PLQ promet de faire de tous les projets d'agrandissement ou de construction d'école des « Lab-Écoles », ce concept élaboré par le fondateur du Grand Défi, le cuisinier Ricardo Larrivée et l'architecte Pierre Thibault.

Pour l'année en cours, le gouvernement Couillard avait décidé que sept des 50 projets d'agrandissement ou de construction seront réalisés en suivant les recommandations du trio et de son équipe. Ce serait 100% des projets à l'avenir advenant la réélection du PLQ.

INVESTISSEMENTS ANNONCÉS POUR 2018-19

Rénovation : 965 millions

Agrandissement ou construction : 608 millions

Numérique : 212 millions

TOTAL : 1,785 milliard

PROMESSE DU PLQ

+ 400 millions

TOTAL : 2,185 milliards à compter de 2019-2

DÉFICIT DE MAINTIEN DES ACTIFS DES ÉCOLES

3,3 milliards

PQI 2018-28 déjà annoncé

100 milliards

PQI 2019-29 promis par le PLQ

110 milliards