Le Parti libéral du Canada a lancé vendredi sa toute première publicité attaquant les conservateurs depuis le début de la campagne électorale et elle porte sur la manière dont le premier ministre Stephen Harper a géré l'éclosion de listériose, qui a fait 18 morts jusqu'à présent.

LA PRESSE CANADIENNE

Sur un ton dur et enregistrée en noir et blanc, cette publicité diffusée à la télévision affirme que Stephen Harper est tombé à un nouveau bas cette semaine lorsqu'il a refusé de congédier son ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Gerry Ritz, pour les blagues douteuses qu'il a tenues en pleine crise de la listériose.Une voix d'homme raconte comment l'homme désigné par Stephen Harper à la tête du ministère de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire blaguait, alors que des Canadiens mouraient à cause de mesures de sécurité alimentaire défaillantes.

«Il a même dit qu'il espérait qu'une des victimes était un député libéral.»

La publicité libérale se termine en affirmant que Stephen Harper a montré qui il est en refusant d'expulser Gerry Ritz de son cabinet ministériel et en demandant aux téléspectateurs s'ils désirent réellement en avoir davantage.

Depuis le début de la campagne, Stéphane Dion a dit à plusieurs reprises qu'il ne voulait pas se lancer dans des attaques personnelles et négatives. Mais après deux semaines, la campagne libérale n'est pas parvenue à gagner en intensité et le chef libéral était de plus en plus pressé à être davantage combatif et à laisser de côté son Tournant vert par des stratèges de son parti.

La publicité lancée vendredi répond à ces deux éléments.