Le gouvernement Legault promet d'ajouter 800 professionnels au réseau de la santé pour qu'ils soient entièrement dédiés à la détection et à la prise en charge des retards de développement chez les enfants d'âge préscolaire.

Mis à jour le 31 janv. 2019
Hugo Pilon-Larose LA PRESSE

La mesure, qui doit être déployée au cours des deux prochaines années dans 31 établissements de santé à travers la province, coûtera entre 70 et 90 millions à implanter, estime Québec.  

«Il y a 27% des enfants qui ont certains retards ou difficultés d'apprentissage avant d'arriver à l'école. L'important, c'est de les dépister rapidement pour identifier les problèmes», a déclaré jeudi le premier ministre François Legault lors d'un point de presse à la clôture de son caucus d'avant-session parlementaire à Gatineau.  

«Plus on agit tôt et plus on a de chance de modifier la trajectoire [pour] que l'enfant arrive dans le milieu scolaire et puisse continuer dans une classe régulière», a poursuivi Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux.  

Une nouvelle plateforme web 

Pour accélérer la prise en charge précoce des enfants présentant des retards de développement, Québec entend lancer une plateforme web dans le cadre de ce nouveau programme.  

Ce nouveau site servira notamment à faire l'évaluation des besoins des enfants afin de les orienter vers le bon professionnel.  

«La beauté de la chose, c'est qu'on n'aura même plus besoin d'attendre pour l'évaluation médicale. L'intervention pourra débuter tout de suite dès la première visite» auprès d'un professionnel de la santé, a dit le ministre Carmant.