Les étudiants en grève du Syndicat des étudiants employés de l'UQAM (SETUE) ont fait sentir leur présence hier dans le hall principal d'un pavillon de l'établissement d'enseignement.

Publié le 10 févr. 2016
Louis-Samuel Perron LA PRESSE

Des centaines de tracts jonchaient le sol du pavillon Judith-Jasmin, alors que des membres du SETUE brandissaient des banderoles. Les quelque 3000 étudiants employés sont en grève depuis le mois de novembre dernier. Leur convention collective est échue depuis le 31 décembre 2013.

Hier, la demande d'arbitrage présentée par l'UQAM a été rejetée par le ministère du Travail. La direction de l'université voulait que Québec nomme un arbitre pour trancher le conflit.