Cinq chantiers de travail sont mis sur pied. Ils devront faire des recommandations au gouvernement.

Pascale Breton et Tommy Chouinard LA PRESSE

1) Mandat: élaborer les grandes lignes d'une loi-cadre sur les universités.

Présidents: Lise Bissonnette, qui a dirigé la Grande Bibliothèque et Le Devoir, et John R. Porter, président du conseil d'administration de l'Université Laval, anciennement à la tête du Musée des beaux-arts du Québec.

Échéance: remise du rapport le 30 août 2013, en vue de l'adoption d'une loi-cadre à l'automne.

2) Mandat: définir le mandat et la composition du futur Conseil national des universités.

Président: Claude Corbo, ancien recteur de l'Université du Québec à Montréal.

Échéance: le rapport est attendu le 28 juin 2013.

3) Mandat: revoir l'offre de formation au collégial, assurer l'accès aux cégeps partout au Québec ainsi que leur viabilité en région.

Président: Guy Demers, ancien directeur général du cégep de Lévis-Lauzon.

Échance: printemps 2014.

4) Mandat: revoir la formule de financement des universités, incluant la question des frais institutionnels obligatoires.

Présidents: les anciens sous-ministres Hélène P. Tremblay et Pierre Roy, qui devront s'adjoindre un groupe d'experts.

Échéance: rapport préliminaire en décembre 2013, consultations au printemps et rapport final en juin 2014.

5) Mandat: mettre en place un chantier avec la collaboration des étudiants pour bonifier l'aide financière aux études.

Président: Pierre-André Bouchard-St-Amand, doctorant en économie, président de la Fédération étudiante universitaire du Québec lors de la grève de 2005.

Échéance: rapport en juin 2013 pour bonifications en 2013-2014.