Source ID:; App Source:

La mairesse a discuté avec la compagnie propriétaire du train

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Tragédie à Lac-Mégantic

Actualité

Tragédie à Lac-Mégantic

Un convoi ferroviaire transportant du pétrole brut a explosé à Lac-Mégantic, le 6 juillet, faisant plusieurs morts et rasant la quasi-totalité du centre-ville historique de cette municipalité. »

(Lac-Mégantic, Montréal) La mairesse de Lac-Mégantic a finalement pu discuter avec le PDG de la Montreal Maine and Atlantic, cet après-midi, plus de 60 heures après l'explosion de l'un de leur train-pétrolier au centre-ville de la municipalité.

«Ce fut une rencontre satisfaisante, a ensuite indiqué Colette Roy-Laroche. Évidemment, comme c'était une première rencontre, vous comprendrez que nous n'avons pas élaboré sur la suite des choses.»

Ce matin, la mairesse avait semblé visiblement excédée par les nombreuses questions des médias sur ce volet de la crise.

«Ne me posez plus de questions sur la compagnie, je ne peux pas parler», a-t-elle lancé. Est-ce pour des raisons légales? «À un certain niveau, oui.»

En fin d'après-midi, elle a laissé entendre qu'un recours légal était dans le domaine du possible.

«Écoutez, il y a des procédures légales. On s'entretiendra avec nos représentants légaux à cet effet», a-t-elle indiqué. Les décisions se prennent en conseil municipal.»

Le Musi-Café toujours hors de portée

Ce matin, les enquêteurs de la Sûreté du Québec ont indiqué qu'ils n'avaient toujours pas eu accès aux ruines du bar où pourraient se trouver beaucoup des victimes.

Dans la municipalité, tous les yeux sont tournés depuis deux jours sur le Musi-Café, un établissement presque collé sur la voie ferrée. Plusieurs des clients qui ont survécu pour en parler ont relaté que le bar était plein.

Le Musi-Café «est un endroit toujours considéré comme à risque par le Service de sécurité incendie. On doit attendre qu'il libère ces endroits-là pour nous permettre de faire des vérifications», a indiqué Benoit Richard, de la Sûreté du Québec.

Le policier a annoncé ce matin que le bilan des autorités était resté inchangé depuis samedi soir: cinq victimes ont été retrouvées et une quarantaine d'autres personnes manquent toujours à l'appel.

La nuit dernière, les enquêteurs de la SQ «ont continué à rencontrer les personnes qui ont des proches qui sont manquants pour continuer l'ensemble des recherches», a ajouté Benoit Richard. «On espère que la liste [des disparus] ne s'allonge pas», a-t-il ajouté.

Les autorités ont bon espoir de pouvoir élargir la zone des recherches au courant de la journée. Même si le braiser est éteint, il est encore trop chaud pour approcher les lieux. Le périmètre de sécurité est encore très vaste et le site de l'accident demeure grandement inaccessible.

Deux dépouilles transportées à Montréal

Deux des cinq dépouilles retrouvées jusqu'à présent sur le site de la catastrophe ferroviaire à Lac-Mégantic ont été transférées à Montréal, a indiqué le Bureau du coroner.

«C'est à Montréal que seront pratiquées toutes les expertises», a précisé Geneviève Guilbeault, porte-parole de l'organisation. Les trois autres corps seront transportés sous peu dans la métropole. De nouveau, elle a insisté pour dire que le travail d'identification en est un de «longue haleine».

La pluie fine qui tombait ce matin sur Lac-Mégantic ne devrait pas avoir «d'impact significatif» sur le travail de recherche ou d'identification des corps, selon Geneviève Guilbault.

La porte-parole a indiqué que son organisation avait envoyé des renforts à Lac-Mégantic pour accélérer leur travail.

- Avec Marie-Soleil Desautels




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer