Matinée de recueillement à L'Isle-Verte

De gauche à droite: la mairesse de L'Isle-Verte... (Photo Ryan Remiorz, La Presse Canadienne)

Agrandir

De gauche à droite: la mairesse de L'Isle-Verte Ursule Thériault, le directeur du Service des incendies de la municipalité Yvan Charron, la première ministre du Québec Pauline Marois, le gouverneur général du Canada David Johnson et le premier ministre du Canada Stephen Harper.

Photo Ryan Remiorz, La Presse Canadienne

L'Isle-Verte a rendu un hommage sobre mais senti, cet avant-midi, aux 32 victimes de l'incendie de la Résidence du Havre, survenu la semaine dernière.

C'était la première cérémonie qui permettait aux personnes endeuillées de partager leur épreuve avec l'ensemble de la communauté. Et le Québec tout entier.

Les défunts «ne méritaient pas de finir leur vie comme ça», a dit le père Gilles Frigon, curé de la paroisse, dans l'homélie qu'il a prononcé devant les centaines de personnes réunies.

«Ceux qu'on célèbre aujourd'hui étaient des saints et des saintes. Toute leur vie, ils ont eu le coeur tourné vers Dieu, le coeur ouvert, le coeur réceptif», a-t-il ajouté. «Cet événement pénible, qui nous affecte tous, a déjà commencé à faire de moi un homme meilleur.»

Devant l'autel, une chaise berçante, un chapeau de feutre et un châle de grand-mère pour symboliser la présence des 32 disparus. Un képi, une veste d'ambulancier et un casque de pompier, aussi, pour rendre hommage aux premiers répondants.

Les dignitaires étaient nombreux dans la nef de la magnifique église Saint-Jean-Baptiste.

«J'espère que la cérémonie va permettre de retrouver la paix, dans une communauté qui a été lourdement éprouvée. J'ai tenu à être ici pour montrer ma solidarité», a dit Pauline Marois après la cérémonie.

Assis tout près d'elle, dans les premiers bancs de l'église : le premier ministre Stephen Harper et le gouverneur général David Johnston.

Dans l'église pleine à craquer, la majorité des places étaient toutefois réservées aux proches des disparus.

«C'est du réconfort, du partage», a dit Blanche St-Pierre, qui se rendait à la résidence du Havre chaque lundi pour organiser un bingo. «C'était merveilleux, le curé a bien parlé.»

La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, était aussi sur place pour appuyer son homologue de L'Isle-Verte.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer