Le Fonds de solidarité FTQ a dit mardi avoir complété son processus de «désinvestissement» dans l'entreprise Simard Beaudry Construction.

Mis à jour le 24 mai 2011
LA PRESSE CANADIENNE

Le Fonds a dit avoir obtenu le paiement total du solde des prêts subordonnés totalisant 36 millions $, venant à terme en 2018.

Ce processus de désinvestissement avait été entamé à la demande de Tony Accurso, propriétaire de Simard Beaudry Construction, au début de 2007 dans le cadre d'un plan de transfert de l'entreprise, a fait valoir le Fonds.

Les deux principales entreprises de Tony Accurso, Simard Beaudry et Constructions Louisbourg, ont plaidé coupable à des accusations de fraude fiscale en décembre.

Ces dernières années, le nom de Tony Accurso a fait surface dans des allégations de corruption et de collusion, principalement dans le secteur de la construction. Plusieurs voix politiques ont réclamé une enquête publique.

Dans le cadre de l'entente qualifiée mardi de «globale et finale» entre les parties, la vente des Galeries Laval et de terrains adjacents a été consentie au Fonds de solidarité FTQ.

Le Fonds a dit ainsi devenir propriétaire unique d'un actif immobilier offrant un «excellent potentiel de développement» et qui est maintenant libéré de toute hypothèque, y compris les cautions accordées par le Fonds totalisant 21,5 millions $.

La vente des Galeries Laval et de terrains adjacents s'est soldée à 85 millions $.