La police de Montréal a annoncé mercredi avoir procédé à l’arrestation de deux propriétaires d’un centre de formation et de placement qui sont soupçonnés « de fabriquer et de vendre de faux certificats de formation » à des préposés aux bénéficiaires.

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Youssef Bencheikh, 56 ans, ainsi que sa femme Sabri Nissirine, 42 ans, ont récemment été appréhendés par les forces policières, lit-on dans un communiqué des forces de l’ordre.

Ensemble, ils sont les deux propriétaires du Centre Accès-Emploi, un établissement de formation professionnelle et de placement qui est situé sur le boulevard Saint-Michel, dans l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Selon un communiqué du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) diffusé mercredi, « l’enquête policière a révélé qu’ils fabriquaient et vendaient de faux certificats, attestant une formation de 750 heures, au coût unitaire de 800 $ ».

Les deux suspects ont comparu devant un juge, au palais de justice de Montréal, dans la journée de mercredi. Ils font maintenant face à des accusations de fraude et de fabrication de faux documents. D’après le plumitif, les accusations visant le couple datent du début du mois de juin. Or, les deux suspects ayant reçu une « sommation » pour comparaître mercredi, il est maintenant possible de révéler leur identité.

Suite des procédures en octobre

Questionnée par La Presse à ce sujet mercredi, la porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales, MAudrey Roy-Cloutier, a indiqué que le dossier serait de retour devant la cour le 21 octobre prochain, « au stade de l’orientation ». La défense, de son côté, prendra connaissance des éléments de preuve dans l’intervalle.

Il n’a pas été possible de joindre le Centre Accès-Emploi mercredi. Sur sa boîte vocale, le commerce dit avoir fermé ses portes jusqu’au 21 août prochain, pour cause de vacances. Le moteur de recherche Google indique toutefois que l’établissement est « fermé définitivement ».

Enfin, soulignons que ce sont des « informations de la part du public » qui ont alerté la police et mené au lancement d’une enquête pour fraude dans cette affaire.

Le SPVM rappelle d’ailleurs que toute personne possédant des renseignements sur une « activité criminelle de cette nature » peut joindre le centre Info-Crime Montréal, au 514 393-1133, en tout temps. Un traitement confidentiel et anonyme pourra vous être assuré.

Avec Louis-Samuel Perron, La Presse