Une vingtaine de militants antispécistes ont manifesté devant un étalage de viande à l’épicerie Rachelle-Béry, au coin des rues Saint-Denis et Rachel, dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, à Montréal, dimanche après-midi.

Raphael Pirro Raphael Pirro
La Presse

Une vidéo de l’événement a été partagée par la page Facebook de DxE Montréal. DxE, de son nom complet Direct Action Everywhere, est un groupe antispéciste militant qui prône les coups d’éclat qui peuvent se relayer facilement et rapidement sur les réseaux sociaux.

« Nous sommes ici présents pour dénoncer les mensonges de l’industrie agroalimentaire ainsi que l’hypocrisie généralisée [sic], a scandé dans l’épicerie un des militants. Qu’importe que les animaux ici présents ont été étiquetés biologiques, ou pire, dans une cage dorée, et ne sont pas ici pour servir et certainement pas pour être déchiquetés en petits morceaux pour satisfaire nos plaisirs gustatifs purement égocentriques [sic]. »

Rachelle-Béry est une épicerie spécialisée dans la vente de produits biologiques. L’irruption dans la succursale en question a duré près de cinq minutes et s’est déroulée sans violence.

Jointe par téléphone, la gérante du commerce a refusé de commenter l’affaire, en référant La Presse à Sobey’s, l’entreprise mère de Rachelle-Béry. Sobey’s n’avait pas répondu à nos questions au moment d’écrire ces lignes.

Le groupe DxE Montréal n’en est pas à sa première action du genre. En décembre dernier, des militants liés au groupe ont organisé un sit-in dans une porcherie de Sainte-Hyacinthe. Des militants avaient alors été arrêtés et certains avaient été accusés.

En réaction à cette nouvelle tendance, l’Union des producteurs agricoles a réussi à obtenir vendredi dernier une injonction de la Cour supérieure interdisant à DxE et à 11 manifestants de se trouver à moins de 500 mètres de distance « d’un bâtiment ou d’un lieu d’élevage ou de toute propriété appartenant à ou exploitée par un producteur agricole du Québec […] sans l’autorisation expresse du propriétaire ou de l’exploitant. »