(Ottawa) Un groupe de réfugiés syriens a prêté serment de citoyenneté canadienne lors d’une cérémonie en ligne jeudi, à l’occasion du cinquième anniversaire de l’arrivée au Canada du premier avion transportant des réfugiés syriens dans le cadre de la promesse du gouvernement libéral d’accueillir des dizaines de milliers d’entre eux.

Maan Alhmidi
La Presse Canadienne

Ibrahim Nafash, qui était l’un des 29 réfugiés syriens ayant participé à la cérémonie, s’est dit heureux de prêter le serment qu’il attendait depuis plus d’un an avec sa famille.

Il a expliqué qu’il avait soumis sa demande de citoyenneté, ainsi que celle des membres de sa famille immédiate, en février 2019. Ils ont passé l’examen de citoyenneté en octobre, mais la prestation de serment a été retardée en raison de la pandémie.

M. Nafash, 48 ans, dit être arrivé au Canada avec sa femme et ses deux fils en provenance du Liban en décembre 2015.

Depuis, il travaille pour un fournisseur de produits alimentaires moyen-orientaux à Montréal, après avoir appris le français et fréquenté une école de cuisine. Sa femme a travaillé dans une société immobilière avant de perdre son emploi à cause de la pandémie de COVID-19.

Il affirme que sa famille a reçu tout le soutien dont elle avait besoin de la communauté syrienne de Montréal et du gouvernement pour commencer une nouvelle vie ici.

« Tout le monde a été d’un grand soutien et gentil », affirme-t-il. « Les gens m’ont accompagné et m’ont aidé à trouver un emploi rapidement après mon arrivée. »

Interrogé sur le long délai avant que la famille de M. Nafash puisse finalement accéder à la citoyenneté, le ministre de l’Immigration, Marco Mendicino, a souligné jeudi que la pandémie avait posé de nouveaux défis.

« Nous voulions l’accueillir, ainsi que tout le monde, le plus rapidement possible », a dit M. Mendicino en entrevue.

Le ministre a indiqué que près de 73 000 réfugiés syriens s’étaient réinstallés au Canada depuis 2015.

Les cérémonies en ligne se multiplient

Les 29 réfugiés syriens qui ont prêté serment jeudi font partie des 43 000 nouveaux citoyens à avoir participé à des cérémonies de citoyenneté en ligne depuis avril, a-t-il précisé.

Mais les données gouvernementales montrent que le nombre de nouveaux citoyens canadiens a diminué au cours des premiers mois de la pandémie.

Plus de 45 000 personnes ont prêté serment de citoyenneté entre mars et juin de cette année, contre plus de 200 000 au cours de la même période l’année dernière, et 175 000 l’année précédente.

Le nombre de nouveaux arrivants syriens devenus citoyens a également diminué entre mars et juin, à 727, contre 3974 à la même période l’année dernière et 2274 l’année précédente.

« Je suis très optimiste quant à notre capacité à continuer de répondre à une norme de service élevée en ce qui concerne les cérémonies de citoyenneté », a affirmé M. Mendicino.

Le ministère de l’Immigration a suspendu les examens de citoyenneté depuis le début de la pandémie, créant un arriéré, mais il a récemment annoncé qu’il lancerait un projet pilote pour commencer à organiser des examens en ligne pour environ 5000 candidats qui ont majoritairement déposé leur demande avant la pandémie.

« C’est un exemple parfait de la façon dont nous nous sommes adaptés et avons évolué pour devenir encore plus efficaces malgré la perturbation très importante qui a été causée par COVID-19 », a dit M. Mendicino.

« J’espère qu’à la suite de ce projet pilote, nous serons en mesure de l’étendre de manière significative et qu’il soit encore plus efficace à l’avenir. »

———

Cet article a été produit avec l’aide financière des Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles.