L’administration municipale de Québec est aux prises avec un lourd dossier de harcèlement psychologique qui a fait monter en flèche les frais d’expertise. Une nouvelle enveloppe de 100 000 $ vient d’ailleurs d’être débloquée par les élus pour financer l’enquête.

Le Soleil

«L’ajout spécifique de 100 000$ au budget du contrat […] résulte d’une enquête impliquant un lot considérable de témoins, ce qui influence fortement le coût», explique le porte-parole de la Ville, David O’Brien. Il se fait toutefois circonspect : «Les détails de l’enquête sont protégés compte tenu des renseignements personnels.»

> Lisez l'article complet sur le site internet du Soleil