(Montréal) L’aperçu de l’été prochain de MétéoMédia pour les mois de juin, juillet et août prévoit qu’il sera chaud dans la majorité des provinces du Canada.

La Presse canadienne

Cependant, Chris Scott, directeur de la météorologie à MétéoMédia, affirme que des périodes de fraîcheur donneront des répits aux populations plus sensibles aux températures élevées.

En Ontario et au Québec, l’été sera généralement chaud et humide, mais le mois de juin sera plus tempéré avec quelques périodes de fraîcheur surtout pour la première partie du mois. Le temps sera plutôt sec avec moins de jours de précipitations.

Les températures estivales au Québec seront au-dessus des normales, sauf près des normales pour l’est et le nord. C’est le passage d’orages qui amènera les précipitations près des normales, à l’exception de l’est du Québec où MétéoMédia prévoit un déficit au niveau des quantités de pluie, pour un quatrième été de suite.

La transition vers l’automne se fera lentement en 2020, tandis que les températures clémentes se poursuivront au mois de septembre pour la majorité des secteurs.

Dans les Maritimes, les températures devraient être normales cet été, sauf dans l’ouest du Nouveau-Brunswick où elles seront au-dessus des normales.

Quant aux précipitations, elles seront près des normales dans les trois provinces, sauf pour le nord du Nouveau-Brunswick où elles seront inférieures, selon MétéoMédia. Et puisqu’une saison des ouragans plus active est attendue dans le bassin atlantique, les trois provinces seront à surveiller à la fin de l’été.

Enfin, dans l’ouest canadien, la saison estivale se fera attendre au mois de juin, mais les températures seront particulièrement chaudes au cœur de l’été pour la Colombie-Britannique. Dans les Prairies, les températures seront davantage près des normales en raison de descentes d’air frais plus présentes.

Les précipitations seront près des normales dans les quatre provinces, mais seront supérieures dans les centre de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba.