Après des mois de controverses et d'allégations de harcèlement psychologique, l'ancien président de l'Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ), Jean-François Proulx, a offert sa démission à la demande de l'Ordre.

Mis à jour le 30 juill. 2016
Kathleen Lévesque LA PRESSE

L'annonce a été faite vendredi après-midi sur le site internet de l'OIQ.

On y souligne que cela permettra de « laisser le champ libre à la nouvelle présidente » Kathy Baig.

Plus tôt dans la journée, le conseil d'administration avait entériné l'entente intervenue avec M. Proulx, qui a obtenu que les plaintes de harcèlement psychologique à son endroit soient abandonnées en échange de son départ.

Rappelons que l'OIQ a été mis sous tutelle le 6 juillet dernier par le gouvernement pour tenter de sortir l'organisation des crises successives qui la secouent depuis quelques années.