Recherche Voyage

Apprendre le ski autrement

L'hiver dernier, à la station de Ski Bromont,... (PHOTO FOURNIE PAR SKI BROMONT)

Agrandir

L'hiver dernier, à la station de Ski Bromont, le succès de l'apprentissage modulaire a largement dépassé les attentes, selon Simon Blouin, directeur de l'école de ski.

PHOTO FOURNIE PAR SKI BROMONT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Longtemps, l'apprentissage du ski et de la planche à neige s'est fait par essai et erreur: un peu de glisse, une chute, un virage, une chute. Un véritable chemin de croix, qui venait à bout du courage de beaucoup. Mais une nouvelle approche, venue des États-Unis, permet désormais de s'initier au sport sans collectionner les bleus et les bosses. Et de plus en plus de stations québécoises s'y convertissent.

Son nom: apprentissage par le terrain ou apprentissage modulaire. Selon cette méthode, les néophytes - adultes comme enfants - s'exercent sur différents modules de neige plutôt que de s'élancer sur la pente-école sitôt les planches aux pieds.

Chaque module remplit une fonction déterminée. Une demi-lune pour découvrir la sensation de glisse. Un virage profilé pour apprendre à tourner. Des dos d'âne pour acquérir le sens de l'équilibre.

Environnement contrôlé

Dans cet environnement contrôlé, chaque technique de base se trouve isolée, pour permettre aux skieurs de les intégrer par petites bouchées. «Surtout, les skieurs et les planchistes découvrent le plaisir de la glisse sans avoir peur de perdre la maîtrise ou de tomber», lance Yannick Charrette, directeur de projet pour l'Association des stations de ski du Québec (ASSQ).

En effet, aucun ne risque ici de se retrouver à dévaler la piste comme Erik Guay, la maîtrise en moins. Chaque module est conçu pour diriger naturellement le skieur dans la bonne direction et limiter sa vitesse, voire le faire freiner doucement même s'il reste droit comme un i.

Populaire aux États-Unis et ici

L'apprentissage par le terrain a déjà fait ses preuves aux États-Unis, où une vingtaine de stations l'ont adopté, en totalité ou en partie, depuis son lancement en 2011 à la station de Mountain Creek, au New Jersey.

L'hiver dernier, quelques stations du Québec ont ajouté des modules d'apprentissage à leur domaine skiable. Parmi elles, Ski Bromont, Le Relais, Mont Orford, Ski Mont Rigaud. D'autres le feront cette saison, notamment la Station du mont Gleason, Stoneham, Mont Avila, Ski Val Saint-Côme. «Une quinzaine de stations du Québec ont adopté les principes de l'apprentissage par le terrain et d'autres s'ajouteront dès cet hiver. Chacune adapte la méthode à son terrain, à sa réalité», ajoute M. Charrette, qui travaille de concert avec les stations de l'ASSQ pour favoriser la formation de nouveaux skieurs.

À chaque station, les instructeurs sont formés pour utiliser les modules à leur plein potentiel. «Il faut aussi une implication totale de l'équipe d'entretien, car le damage est un élément clé de cette méthode», ajoute Marie-Christine Martel, responsable de l'école de ski et du service à la clientèle à la Station du mont Gleason.

Des résultats inespérés

L'hiver dernier, à la station Ski Bromont, le succès de l'apprentissage modulaire a largement dépassé les attentes, selon Simon Blouin, directeur de l'école de ski. «On a constaté une progression incroyable chez les élèves. Les skieurs d'âge préscolaire sont sortis de la zone d'apprentissage et ont accédé aux remontées mécaniques aériennes 40% plus vite que lors des années passées.»

Les adultes ont aussi progressé à la vitesse grand V. «Au début, la peur est plus grande que pour les petits, mais une fois qu'ils ont vaincu cette peur sur les modules, ils apprennent plus vite.» La méthode peut aussi convenir à un adulte qui a délaissé le ski depuis des années et voudrait renouer avec l'activité. «Les modules seront particulièrement efficaces si la dernière expérience a été négative et que le skieur a peur de remonter sur des planches», estime Yannick Charrette.

À savoir: même les skieurs qui ne souhaitent pas s'inscrire à une leçon avec instructeur peuvent accéder sans frais à certains modules (voire à tous) dans beaucoup de stations.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer