Recherche Voyage

Lima, ville aux multiples visages

  • La fontaine de la Plaza Mayor, au centre historique, date du XVIIe siècle. (Photo Nathaëlle Morissette, La Presse)

    Plein écran

    La fontaine de la Plaza Mayor, au centre historique, date du XVIIe siècle.

    Photo Nathaëlle Morissette, La Presse

  • 1 / 5
  • Lima mérite qu'on y mette les pieds. (Photo Nathaëlle Morissette, La Presse)

    Plein écran

    Lima mérite qu'on y mette les pieds.

    Photo Nathaëlle Morissette, La Presse

  • 2 / 5
  • La rue Union, large et joliment pavée, est exclusivement réservée aux piétons. (Photo Nathaëlle Morissette, La Presse)

    Plein écran

    La rue Union, large et joliment pavée, est exclusivement réservée aux piétons.

    Photo Nathaëlle Morissette, La Presse

  • 3 / 5
  • La forteresse historique de Callao est située près du port. (Photo Nathaëlle Morissette, La Presse)

    Plein écran

    La forteresse historique de Callao est située près du port.

    Photo Nathaëlle Morissette, La Presse

  • 4 / 5
  • L'église La Ermita à Barranco, dont le toit n'a pas été réparé à la suite d'un tremblement de terre. (Photo Nathaëlle Morissette, La Presse)

    Plein écran

    L'église La Ermita à Barranco, dont le toit n'a pas été réparé à la suite d'un tremblement de terre.

    Photo Nathaëlle Morissette, La Presse

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Lima) Considérée par plusieurs comme une halte obligée avant de se rendre à Cusco ou au Machu Picchu, Lima mérite pourtant qu'on y mette les pieds et, surtout, qu'on s'y attarde.

À travers quatre des quartiers les plus intéressants de Lima, qui donnent l'impression au voyageur de changer de ville chaque fois qu'il visite un nouveau secteur, on découvre l'histoire et l'architecture de cette capitale à la fois chaotique et charmante. Le tout en savourant la cuisine typique, les marchés de viande et de poisson et, bien sûr, en profitant de l'océan Pacifique qui la borde.

La capitale péruvienne se présente sous de multiples facettes. Le centre avec son héritage colonial et ses rues piétonnières, le port - le célèbre Callao - avec son marché aux poissons et sa forteresse historique, le chic Miraflores avec ses restaurants et son bord de mer et, enfin, le quartier bohème de Barranco, à la fois refuge de nombreux artistes et point de rencontre des familles péruviennes le soir et les fins de semaine.

Le centre historique

Éloigné de l'océan, le centre a, dit-on, été boudé dans les années 80 par les habitants de la ville en raison de l'arrivée massive de migrants venus des campagnes et de nombreux vendeurs ambulants. Devant l'insécurité grandissante, les grands hôtels et restaurants ont alors déménagé leurs pénates dans le quartier de Miraflores. Mais voilà que, grâce à un ambitieux programme de rénovation des immeubles, de sécurisation du quartier fait sous l'égide de l'UNESCO, qui l'a inscrit sur la liste du patrimoine culturel de l'humanité, le centre avec son architecture coloniale et ses nombreuses églises semble avoir retrouvé ses lettres de noblesse.

Point de départ: la Plaza San Martin, face au Gran Hotel Bolivar, qui a longtemps été le plus prestigieux de la ville.

C'est de là que la rue De la Union devient piétonnière. Large et pavée, il est fort agréable de s'y balader. Dans cette rue, les magasins de vêtements bon marché côtoient les édifices historiques. On peut ainsi remonter la rue jusqu'à la Plaza Mayor. L'endroit est dominé au centre par une fontaine datant du XVIIe siècle. De là, il est possible d'admirer à la fois la cathédrale San Juan Evangelista et le palais gouvernemental. La Plaza est visiblement un lieu de rencontre pour les familles qui viennent s'y promener ou les amoureux qui se chuchotent des mots doux à l'oreille sur les nombreux bancs publics.

À quelques rues de là se situe le marché central. En un simple coup d'oeil, on peut vite saisir l'énergie des Liméniens ainsi que leur goût pour le poisson et la viande. Attention coeurs sensibles: à l'intérieur du marché, on trouve de nombreux étals où la viande crue est bien en évidence. Il y a aussi de nombreux comptoirs offrant une variété impressionnante de poissons entiers. Il est également possible de s'attabler et de déguster le classique ceviche, poisson blanc cuit dans du jus de lime. À l'extérieur, il faut aussi jouer du coude pour se frayer un chemin entre les passants et les vendeurs de fruits à qui l'on peut acheter de juteux morceaux d'ananas. De quoi se donner de l'énergie pour partir à la découverte d'un autre coin de la ville.

Miraflores

Ici, c'est le quartier branché de la ville. Autrefois peuplé de maisons de campagne et de terres agricoles, l'endroit a littéralement été pris d'assaut par la bourgeoisie, qui en a fait son quartier des affaires. L'intérêt de Miraflores ne réside évidemment pas dans ses avenues de boutiques ou dans son centre commercial, mais plutôt dans la qualité de ses restaurants, dont le très connu Astrid y Gaston, qui propose une fusion entre les cuisines française et péruvienne. C'est aussi dans ce quartier que se trouve la respectée école de cuisine Cordon bleu, d'où émergent de nombreux chefs qui font ensuite rayonner la cuisine péruvienne.

Autre attrait de Miraflores: sa jolie promenade aménagée en bord de mer. Sur ce circuit, paradis des joggeurs, il est agréable, en plus de se laisser bercer par le bruit du Pacifique, d'admirer des oeuvres conçues par des artistes péruviens. Les différents parcs propres et bien entretenus qui longent la promenade permettent d'étendre sa couverture à l'ombre d'un arbre. On trouve aussi quelques petits bars à jus qui donnent l'occasion de se rafraîchir avant de poursuivre sa route.

Barranco

Barranco est un quartier coup de coeur. Tout juste voisin de Miraflores, peuplé d'artistes, il compte de nombreuses demeures coloniales, dont certaines ont été converties en hôtel ou en bar. Le jour comme le soir, le quartier est animé et l'on prend plaisir à s'y promener.

Pour sentir pleinement l'ambiance des lieux, il faut prendre le temps de marcher jusqu'au parc municipal. Sur place se trouve l'église La Ermita, dont la devanture a été restaurée à la suite d'un tremblement de terre. Le toit n'a toutefois pas été réparé. Tout juste à côté se trouve le pont des Soupirs - piétonnier - qu'il faut traverser pour descendre la petite rue qui mène à un belvédère donnant sur la mer. De là, il est possible de continuer à descendre pour atteindre la plage. Les fins de semaine, la plage de Barranco est prise d'assaut par les familles.

La forteresse et le port

Pour les mordus d'histoire, une visite à la Forteleza San Felipe - située à une quinzaine de kilomètres du centre - s'impose.

Pour s'y rendre en taxi, demandez au chauffeur d'emprunter le circuit des plages. Cette route permet de longer le Pacifique, ce qui rend la balade fort agréable. Une fois sur place, la présence de sentinelles vous confirmera que vous êtes bien à l'entrée de la forteresse, construite entre 1747 et 1783 pour protéger le port des attaques de pirates et de corsaires anglais. Il s'agit de l'un des rares témoins de l'architecture militaire au pays. Il est possible d'y visiter le musée militaire.

Nos bonnes adresses

Hôtel Second Home Peru

Cette grande maison qui appartenait auparavant au sculpteur péruvien Victor Delfine est littéralement un havre de paix. C'est la fille de l'artiste qui s'occupe maintenant des lieux. Dans cet établissement situé sur une falaise donnant sur l'océan Pacifique, on trouve cinq chambres décorées avec des oeuvres de Delfine. La cour, grande et gazonnée, permet de relaxer en fin de journée, particulièrement lorsque l'on vient de passer plusieurs heures au centre historique. Petit-déjeuner inclus dans le prix de la chambre.

366, rue Domeyer, Barranco

Wallqa

Restaurant de l'école de cuisine Cordon bleu, situé dans le quartier Miraflores. On y sert une cuisine péruvienne et internationale. Produits de première qualité et décor agréable. Il faut absolument goûter au pisco sour.

530, avenue Núñez de Balboa, Miraflores

Bar Cordano

Une véritable institution du centre historique. L'endroit, situé tout juste derrière le palais présidentiel, sert les Liméniens depuis plus de 100 ans. Le bar en bois, l'immense machine à café, le jus de papaye frais sont autant de bonnes raisons pour aller s'y attabler, tout juste à côté des nombreux habitués de l'endroit. Commandez un sandwich au jambon del norte ou encore del país, que l'on tranche sur place, accompagné d'une Pilsen Callao, la bière locale. Un délice.

202, rue Ancash, Centro historico

Punta Sal

La spécialité de la maison: le ceviche. De grandes assiettes de ceviche de poisson ou de fruits de mer, à partager tout en admirant l'océan. Situé tout près de l'eau, dans le chic quartier Miraflores, l'endroit permet de profiter pleinement du paysage.

3, Malecon Cisneros Cuadra, Miraflores

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer