Recherche Voyage

L'aéroport international de Djerba paralysé par une grève

Des centaines de personnes ont en outre manifesté... (Photo FETHI BELAID, AFP)

Agrandir

Des centaines de personnes ont en outre manifesté mardi matin à Houmt Souk, le chef-lieu de l'île, pour exiger une solution au problème des ordures.

Photo FETHI BELAID, AFP

Agence France-Presse
TUNIS

L'aéroport international de Djerba était paralysé mardi par une grève, dernier épisode en date des mouvements de protestation sur cette île touristique du sud de la Tunisie contre la prolifération des ordures.

Le commandant de l'aéroport de Djerba-Zarzis, Néjib Ali, a indiqué à l'AFP que sept vols prévus mardi avaient été reportés à mercredi. Deux vols pour Prague et un pour Amsterdam ont eux été dirigés vers d'autres aéroports.

«Nous avons informé les compagnies aériennes que l'aéroport était fermé, excepté pour les cas d'urgence», a affirmé M. Ali. «Les employés de l'aéroport observent une grève à l'appel de (la centrale syndicale) UGTT pour protester contre le problème des ordures», a-t-il ajouté.

Des centaines de personnes ont en outre manifesté mardi matin à Houmt Souk, le chef-lieu de l'île, pour exiger une solution au problème des ordures, a indiqué à l'AFP un habitant, Rached Guerfel, directeur d'école.

Le ramassage des déchets s'est fait aléatoire dans toute la Tunisie depuis la révolution de 2011, le dépôt anarchique des ordures s'étant généralisé face à l'inaction des autorités.

Le problème est particulièrement aigu à Djerba, dont l'économie repose largement sur le tourisme et où habitants et autorités sont en conflit sur la réouverture d'une décharge.

Samedi, près de 200 personnes, en majorité originaire de Djerba, avaient manifesté devant le ministère de l'Intérieur à Tunis pour tenter de faire pression sur les autorités. Les habitants de Houmt Souk avaient auparavant observé deux grèves générales en une semaine.

Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur chargé des affaires régionales et locales, Abderrazek Ben Khelifa, a récemment affirmé que les autorités étaient prêtes à s'attaquer au problème des ordures à Djerba mais qu'elles en étaient «à chaque fois» empêchées.

La question est «politisée» et instrumentalisée par certains partis «à des fins électoralistes», a-t-il assuré sans plus de précisions à la radio privée Shems FM, alors que la Tunisie organise le mois prochain des élections législatives.




la boite:1600176:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer